Nous sommes à votre écoute : les producteurs agricoles canadiens veulent recycler davantage !

En 2018, AgriRÉCUP affiche des augmentations de récupération de plastiques agricoles dans ses programmes

AgriRÉCUP continue de démontrer que le milieu agricole canadien est engagé dans la gestion responsable des déchets de la ferme.

Dans son rapport annuel 2018, récemment publié, AgriRÉCUP signale une augmentation de 14 % du volume de petits contenants en plastique récupérés par rapport à 2017. Au total, les producteurs agricoles ont rapporté près de 5,8 millions de contenants (23 litres et moins) afin qu’ils soient recyclés en de nouveaux produits comme du drain agricole.

AgriRÉCUP est une organisation de l’industrie, sans but lucratif. Elle est financée par les industries de la phytoprotection, des fertilisants, des semences et plastiques agricoles. La collecte et le recyclage des contenants de pesticides et de fertilisants vides font partie de son programme le plus connu et le plus vieux parmi ses programmes de récupération des déchets agricoles. Dans l’ensemble, par son mandat, AgriRÉCUP contribue à un environnement plus sain grâce à la collecte des plastiques agricoles et de ceux des industries connexes. Ces produits et emballages sont recyclés ou éliminés de façon sécuritaire.

« Malgré les défis posés par des marchés anémiques outre-mer pour les produits de base recyclés, AgriRÉCUP a maintenu le cap et envoyé tous les matériaux collectés au recyclage afin qu’ils soient recyclés en de nouveaux produits. Il s’agit là d’un bel exemple d’économie circulaire au travail dans le secteur agricole, » de dire Barry Friesen, directeur général d’AgriRÉCUP.

D’autres programmes d’AgriRÉCUP ont aussi inscrit une augmentation de la récupération. Ainsi, dans l’est du Canada en 2018, le volume de la collecte des sacs vides (semences, pesticides, fertilisants) dépasse de 22 % celui de 2017. Le Québec a connu l’augmentation la plus substantielle comme en témoignent les 194 000 kilogrammes récupérés en 2018, contre 110 000 en 2017.

Forte de ce succès dans l’est du Canada, en 2019, AgriRÉCUP mène un projet pilote pour effectuer la collecte des mêmes types de sacs vides au Manitoba, en Saskatchewan et en Alberta. La collecte de ces sacs permet de les éliminer de façon sécuritaire au lieu de les acheminer aux sites d’enfouissement.

Le programme de collecte des pesticides et des médicaments (santé animale) périmés témoigne de l’engagement d’AgriRÉCUP d’aider les producteurs à gérer ces produits de façon responsable. Ce programme est au cœur de l’engagement d’AgriRÉCUP. Mené en partenariat avec l’Institut canadien de la santé animale, ce programme fournit un service essentiel aux producteurs agricoles. Il leur permet d’apporter aux sites de collecte d’AgriRÉCUP les pesticides non désirés, périmés, de même que les médicaments (bétail et chevaux) du même genre. Par la suite, un transporteur certifié en transport de déchets dangereux les apporte à un site spécialisé où ils sont éliminés de façon sécuritaire. La collecte se tient tous les trois ans, en rotation, dans différentes régions partout au Canada. En 2018, les détaillants (74) de produits agricoles de la Nouvelle-Écosse, du Nouveau-Brunswick, du nord de la Saskatchewan, du sud de l’Alberta et de la Colombie-Britannique ont agi comme partenaires d’AgriRÉCUP. Ensemble, ils ont recueilli 181 000 kilogrammes de pesticides commerciaux non désirés. Du côté des médicaments périmés (animaux de ferme et chevaux), c’est près de 2 500 kilogrammes qui ont été collectés.

En Saskatchewan, 2018 marquait aussi la première année de l’entrée en vigueur de la réglementation provinciale concernant le recyclage des sacs-silos à grains. Même si ce programme vient tout juste de débuter, il a déjà permis la collecte de près de 1 260 tonnes de ce type de plastique pour le recyclage. Ce plastique récupéré et recyclé sert principalement à la fabrication de sacs à vidange.

Barry Friesan ajoute : « Grâce aux membres de l’industrie, AgriRÉCUP joue un rôle important dans le secteur agricole en tant que partenaire clé pour aider les producteurs à exploiter leurs fermes de façon responsable et durable. Voilà ce qui nous motive à concevoir de nouveaux programmes, de même qu’à élargir ceux existants afin qu’ils profitent d’une amélioration continue quant à l’accès et à la commodité. »

-30-

AgriRÉCUP.ca

Personne-ressource : Barbara McConnell, communications, AgriRÉCUP
613-471-1816 | 877-622-4460 #4
bmcconnell@cleanfarms.ca

Pour fêter le 30e anniversaire de la collecte des bidons de plastiques en agriculture, AgriRÉCUP invite les producteurs à viser une collecte à 100 %

Voilà trente ans, par le biais d’un programme de gouvernance volontaire dans les Prairies, l’industrie canadienne de la phytoprotection semait l’idée de faire la collecte des bidons de plastique vides pour les recycler. L’idée a germé. Depuis, AgriRÉCUP a étendu le programme à travers le Canada et collecté environ 126 millions de bidons vides pour les recycler en de nouveaux produits au lieu de les voir aboutir dans un site d’enfouissement.

Durant la semaine de la Terre, du 22 au 28 avril, AgriRÉCUP célèbre le 30eanniversaire des bidons en plastique de 23 litres et moins. La croissance de ce programme de base de collecte de déchets agricoles a ouvert la voie à AgriRÉCUP pour introduire d’autres programmes plus étendus de collecte de plastiques agricoles incluant les sacs vides (semences, fertilisants, pesticides), les emballages d’ensilage, les gros barils et les réservoirs de pesticides et de fertilisants, la ficelle et les sacs-silos à grains.

« C’est stimulant de constater que nous avons réussi à augmenter le taux de récupération des contenants vides. Nous remercions les producteurs agricoles canadiens, plus de 1 000 détaillants de produits agricoles et sites de collecte municipaux à travers le Canada. En 2018, près de 5,8 millions de contenants ont été collectés. Il s’agit d’une augmentation de 14 % par rapport au volume de 2017, » précise Barry Friesen, directeur général d’AgriRÉCUP.

Présentement, AgriRÉCUP récupère environ 65 % des plus petits contenants mis en marché annuellement.

« Le succès connu en 2018 nous incite à viser un taux de collecte de 100 % pour célébrer notre 30eanniversaire en 2019. Nous demandons aux producteurs-utilisateurs de ces produits de suivre les pratiques exemplaires et de recycler chacun de ces contenants vides. C’est tout un défi. Toutefois, nous savons que les producteurs agricoles canadiens sont de fiers gardiens de leurs terres. Ils sont engagés envers la responsabilité environnementale quand il est question de la façon de gérer les emballages, » de dire Friesen.

Les plastiques agricoles récupérés deviennent de nouveaux produits comme du drain agricole, des tuyaux flexibles d’irrigation et des sacs à vidange.

2018 — Nombre de contenants en plastique (23 litres et moins) collectés pour recyclage par province

Contact : Christine Lajeunesse  |   450 482 0756 |   lajeunessec@agrirecup.ca

Lancement d’un projet de récupération de plastiques agricoles

Saint-Hyacinthe – La MRC des Maskoutains, la Régie intermunicipale d’Acton et des Maskoutains (RIAM) et les Syndicats de l’UPA de la Vallée maskoutaine et Maskoutains Nord-Est, s’associent à l’organisme AgriRÉCUP afin de développer un projet permettant la récupération et la valorisation de plastiques agricoles. Également partenaires, La Coop Comax et la Coop Ste-Hélène faciliteront la réalisation du projet en réservant un endroit sur leur site respectif pour placer les bacs appropriés où les producteurs déposeront leurs plastiques.

À court et moyen terme, l’objectif est d’obtenir plusieurs données sur la collecte. À long terme, AgriRÉCUP souhaite établir une méthode de collecte pratique pour les agriculteurs, bénéfique pour l’environnement, et ce, au plus bas coût possible.

Les artisans de ce projet ont profité de la tenue du Colloque sur la gestion des matières résiduelles, organisé par Réseau Environnement et présenté par RECYC-QUÉBEC et Éco Entreprises Québec, les 7 et 8 novembre au Centre des congrès de Saint-Hyacinthe, pour en faire l’annonce officielle.

Le besoin d’implantation d’une collecte structurée des plastiques agricoles sur le territoire de la MRC des Maskoutains a été identifié lors d’un atelier basé sur l’approche d’économie circulaire. Celui-ci a été organisé par Mme Anna Potapova, commissaire au développement agricole et agroalimentaire à la MRC, dans le cadre de la mise en œuvre du Plan de développement de la zone agricole (PDZA).

« La MRC souhaite contribuer à la recherche de solutions pour valoriser les plastiques agricoles. L’objectif du projet est d’établir une méthode de collecte viable à long terme et reproductible partout au Québec. En nous alliant avec AgriRÉCUP, la RIAM et l’UPA, nous sommes convaincus du succès de l’entreprise », a mentionné M. Claude Corbeil, préfet suppléant de la MRC des Maskoutains et maire de la Ville de Saint-Hyacinthe.

Comme l’a souligné M. Alain Jobin, président de la Régie intermunicipale d’Acton et des Maskoutains et maire de Saint-Barnabé-Sud : « Cette initiative s’inscrit dans le sens de la Mesure 14 du plan conjoint de gestion des matières résiduelles des MRC d’Acton et des Maskoutains (PCGMR) qui prévoit la promotion d’actions favorisant le recyclage et la valorisation des plastiques d’origine agricole et nous en sommes fiers ».

« RECYC-QUÉBEC tient à saluer cette initiative qui se veut un pas de plus vers la valorisation des plastiques agricoles. Poursuivant dans cette direction, nous avons commandé une étude visant à quantifier le gisement des plastiques agricoles, de leur mise en marché jusqu’à leur disposition par les fermes agricoles. Nous souhaitons ainsi accroître l’état des connaissances de ces plastiques afin de favoriser une gestion adéquate et respectueuse de l’environnement, mais également connaître les enjeux liés à leur récupération et à leur recyclage, ainsi que les pratiques de recyclage et de valorisation (et débouchés associés) ailleurs au Canada et à l’international », a ajouté Mme Sonia Gagné, présidente-directrice générale de RECYC-QUÉBEC.

« Nous voulons travailler sur des méthodes de récupération efficaces, une bonne façon de faire partie de la solution afin de diminuer l’empreinte des entreprises agricoles, » précise le président du Syndicat de l’UPA Maskoutains Nord-Est, M. Mario Dupont.

Par cette offre de service, AgriRÉCUP vise à canaliser ses expériences, ses énergies et ses ressources afin de contribuer à la réalisation des objectifs de la MRC des Maskoutains ainsi que ceux de l’industrie agricole pour la gestion des produits et emballages en fin de vie.

« Nous croyons que les synergies réalisées par le travail conjoint du service de développement économique de la MRC des Maskoutains, du secteur agricole et d’AgriRÉCUP permettront de mettre en place un programme provincial permanent de recyclage des plastiques agricoles », a affirmé pour sa part Mme Christine Lajeunesse, directrice régionale d’AgriRÉCUP.

-30-

Sources :

Denyse Bégin
Agente de communication MRC des Maskoutains
450 768-3001
dbegin@mrcmaskoutains.qc.ca

Joëlle Jetté
Coordonnatrice aux communications Direction vie syndicale et communications Fédération de l’UPA de la Montérégie 450 774-9154, poste 6227
jjette@upa.qc.ca

Christine Lajeunesse
Directrice régionale
Agrirécup
450 482 0756
lajeunessec@agrirecup.ca

AgriRÉCUP fera, au Nouveau-Brunswick, la collecte, sans frais, des pesticides et des médicaments pour bétail dont les producteurs ne veulent plus

  • Collectes effectuées à onze endroits de la province, du 5 au 16 novembre
  • Ces collectes aident à éviter que ces produits polluent l’environnement

Parfois, l’exploitation d’une entreprise agricole produit des restants, des pesticides agricoles dont on ne veut plus ou des médicaments périmés pour bétail et pour chevaux. Souvent, il est difficile d’éliminer ces produits de façon sécuritaire. Toutefois, les producteurs agricoles, vivant dans ou près de beaucoup de communautés du Nouveau-Brunswick, peuvent profiter de collectes spéciales tenues par AgriRÉCUP à des endroits déterminés dans toute la province du lundi 5 novembre au vendredi 16 novembre.

AgriRÉCUP est une organisation à but non lucratif offrant des solutions de recyclage et d’élimination qui aident les producteurs agricoles et leur communauté à gérer sécuritairement les déchets de ferme. Tous les trois ans, dans chaque province ou région, AgriRÉCUP tient un programme de collectes des pesticides et des médicaments périmés pour bétail et pour chevaux. Il n’y a aucun frais d’utilisation pour les producteurs agricoles qui utilisent ce service rendu par AgriRÉCUP aux régions agricoles.

Des collectes sont prévues aux endroits suivants du 5 au 16 novembre, entre 9 et 16 h :

  • Drummond – New Denmark Trucking, 194 Station Road, 506-473-1086
  • Frédéricton – Co-op Home & Farm Supply Ltd., 317 Saint Mary’s Street, 506-458-9308
  • Florenceville – McCain Produce, 16 McCain Produce Road, 506-392-3036
  • Gagetown – Appleman Farm Ltd., 16 Fox Road, 506-488-2147
  • Hartland – Hartland Agromart Ltd., 40 Industrial Drive, 506-375-4538
  • Moncton – South Eastern Farmers Co-op, 200 Collishaw Street, 506-858-6600
  • Petit-Rocher – Chaleur Fertilizers, 588 Industrial Street, 506-783-4216
  • Saint-André – Grand Falls Agromart Ltd., 38 Chemin Després, 506-473-1941
  • Saint John – Halifax Seed Co., 664 Rothesay Ave., 506-633-2032
  • Salisbury – Cavendish Agri Services, 3030 Federicton Road, 506-372-9390
  • Sussex – Sussex Co-op, 25 Union Street, 506-432-1841

AgriRÉCUP acceptera vos matériaux à ces sites, sans frais. AgriRÉCUP les éliminera de façon responsable et sécuritaire. Les matériaux acceptés dans le cadre de ce programme d’AgriRÉCUP incluent :

  • les pesticides agricoles périmés ou dont on ne veut plus (identifiés au moyen d’un numéro de contrôle des pesticides sur l’étiquette) et
  • les médicaments de santé animale utilisés dans l’élevage des animaux dans un contexte agricole (produit porteur sur l’étiquette d’un numéro de série DIN, d’un numéro de série ou d’un numéro de produit de contrôle antiparasitaire).

Conteneurs de pesticides (vieux et dont on ne veut plus) ainsi que médicaments périmés (bétail et chevaux) recueillis lors d’une récente collecte tenue par AgriRÉCUP.

Le programme n’acceptera pas :

  • fertilisants, solutions diluées, de grandes quantités de produits non ouverts,
  • aiguilles et objets tranchants, aliments médicamentés pour animaux, contenants d’aérosol, désinfectants, déchets de cliniques vétérinaires et médicaments, étiquettes d’identification et aérosols,
  • de même que tout autre déchet domestique dangereux.

L’industrie de la protection des cultures et l’Institut canadien de la santé animale financent le programme et AgriRÉCUP le gère. En tant qu’organisation vouée à la gouvernance environnementale, AgriRÉCUP collabore avec : les membres de l’industrie, les organisations et les associations agricoles, et le gouvernement. Cela permet d’assurer aux producteurs agricoles canadiens une alternative pour gérer leurs déchets agricoles de façon responsable. En 2015, la dernière fois que le programme a été offert en Nouveau-Brunswick, AgriRÉCUP a récolté 15 019 kg de pesticides dont on ne voulait plus et 330 kg de médicaments pour bétail et pour chevaux. Après la collecte de 2018, ce programme reviendra au Nouveau-Brunswick à l’automne 2021.

Pour savoir si un produit est accepté dans ce programme de collectes veuillez téléphoner au 877-622-4460 ou envoyez un courriel à AgriRÉCUP à info@agrirecup.

–30–

www.agrirecup.ca

Twitter :Agrirecup  @agrirecup

Twitter :Institut canadien de la santé animale  @cahi_icsa

Photo incluse/titre : Conteneurs de pesticides (vieux et dont on ne veut plus) ainsi que médicaments périmés (bétail et chevaux) recueillis lors d’une récente collecte tenue par AgriRÉCUP.

Contact :
Barbara McConnell
media@cleanfarms.ca
Tél. : 613-471-1816
Cell. : 416-452-2373

AgriRÉCUP est nommé gagnant au concours « Canada Clean50 » pour ses programmes de gestion des matières résiduelles sur les fermes canadiennes

LE 5 OCTOBRE, 2018

Pour 2019, AgriRÉCUP a été nommé « Meilleur projet de Clean50 ». Ce prix reconnaît ses programmes uniques, innovateurs et progressifs. Ils mettent en valeur la durabilité environnementale par le biais d’une gestion appropriée des déchets agricoles sur les fermes dans les communautés rurales du Canada.

Delta Management gère Clean50 (www.clean50.com). Plusieurs compagnies-chefs de file, dont le Globe and Mail, parrainent Clean50. Pour décerner les prix du concours, édition 2019, Clean50 a évalué plus de 600 soumissions. Le but consiste à reconnaître les champions du secteur des affaires et celui des organisations sans but lucratif. Au cours des deux dernières années, ces champions ont démontré des approches novatrices et atteint un succès quantifiable tant du point de vue de la gestion environnementale et que de l’amélioration.

Lors d’un sommet tenu le 28 septembre auquel participaient les lauréats et les gagnants des concours précédents, à l’issue d’un vote pour déterminer le gagnant parmi les cinq meilleures inscriptions, AgriRÉCUP a remporté la deuxième place. Le prix obtenu par AgriRÉCUP met en lumière seulement trois de ses multiples programmes. Entre autres, particulièrement compliqué vu sous l’angle de la logistique, soulignons un programme pour collecter la myriade de grands contenants non consignés des fermes de toute la région des Prairies. Grâce au succès de ce système unique et cohérent, le programme couvre maintenant tout le pays. Sans les programmes d’AgriRÉCUP, les déchets agricoles collectés (contenants en plastique de moins de 23 litres pour fertilisants et pesticides, contenants de vrac de plus de 23 L, sacs de grains, de semences, de pesticides, pesticides et médicaments pour santé animale) pourraient être enterrés ou brûlés sur les fermes ou éliminés de façon non sécuritaire dans les sites d’enfouissement.

« Chaque jour, les entreprises agricoles canadiennes génèrent des déchets qui leur sont propres. Notre travail consiste à s’assurer que ces matériaux réintègrent l’économie circulaire pour être recyclés en continu ou éliminés de façon sécuritaire, » de dire Barry Friesen, directeur général d’AgriRÉCUP. Il ajoute: « Nous travaillons avec les producteurs agricoles et leur communauté pour leur donner des occasions leur permettant de choisir le recyclage et différents programmes d’élimination sécuritaire au lieu d’autres options. »

Le prix Clean50 reconnaît l’inspiration, l’innovation et l’impact du travail qu’effectue l’équipe d’AgriRÉCUP. De ce travail découlent de nouvelles solutions pour gérer et pour minimiser les déchets provenant des fermes canadiennes. Dans son document de mise en candidature soumis à Clean50, AgriRÉCUP décrit un autre de ses programmes. Celui-ci permet de récupérer les sacs de pesticides et de semences. La récupération s’effectue des Maritimes à l’Ontario, en passant par le Québec. Les sites de collectes de ce réseau acceptent des milliers de sacs recyclés dans des systèmes où les déchets deviennent source d’énergie. Une autre initiative vise à étendre à toute la province du Manitoba un projet pilote de récupération et de recyclage de la ficelle et de la pellicule de plastique agricole des fermes de la province par le biais d’un réseau de sites de collectes municipaux.

Les impacts de ces trois programmes démontrent le progrès exceptionnel accompli en récupération. Les données de récupération des deux dernières années seulement en témoignent: près de 79 000 contenants de vrac, 924 000 kg de sacs de semences et de pesticides et 75 000 kg de pellicule de plastique agricole et de ficelles.

Barry Friesen souligne: « Il s’agit sans contredit d’un effort d’équipe. L’engagement des producteurs agricoles canadiens, envers des pratiques agricoles durables et responsables d’un point de vue environnemental pour nourrir les familles du monde entier, inspire notre personnel. C’est pour nous un privilège de travailler avec les membres de l’industrie afin d’offrir, dans un cadre coûts/bénéfice efficace, plus de programmes de recyclage et d’élimination sécuritaire des déchets. Le tout aide à garder les fermes canadiennes propres. »

Pour obtenir plus d’information: Barbara McConnell, communications AgriRÉCUP, mcweav@kos.net, 416-452-2373