Imaginez votre ferme sans plastique : Ma présentation « L’agriculture en mouvement »

Auteur : Barry Friesen

Sans plastique, les fermes pourraient-elles fonctionner avec efficience pour produire des aliments ? C’est la question que j’ai posée aux producteurs à l’exposition dont le thème était « l’Agriculture en mouvement » à Saskatoon en juillet.

J’ai demandé aux producteurs d’essayer d’imaginer leur entreprise sans plastique. Je leur ai demandé de penser à leur machinerie — tracteurs, camions, moissonneuses, pulvérisateurs, pompes, électroniques, des milles de tubulure et de ficelles. Tous fabriqués avec du plastique, comme les conteneurs de semences, d’aliments pour bétail, de fertilisants, d’herbicides, auxquels s’ajoutent les sacs-silos à grains, les sacs à ensilage, les toiles pour silos fosses et autres. J’ai ajouté : « il y a de fortes chances que les vêtements que vous portez aient été fabriqués avec du polyester qui est un plastique ».

Je les ai mis au défi de faire le bilan du rôle que joue présentement le plastique sur leur ferme et en agriculture. J’ai suggéré que ce bilan soit fait avec en toile de fond les inquiétudes du public concernant la pollution des océans par le plastique, les microplastiques qui entrent dans la chaîne alimentaire, la pollution par les éléments en plastique à l’échelle nationale et internationale.

J’ai dit : « C’est questions sont aussi réelles sur la ferme qu’elles le sont dans les villes, sauf que le secteur agricole a une responsabilité spéciale lorsqu’il est question du plastique, particulièrement celui à usage unique comme c’est le cas avec les contenants de produits de protection des cultures. »

La réalité, c’est que bien que la communauté agricole fait beaucoup pour collecter ses plastiques et les recycler ou pour les éliminer de façon sécuritaire, il nous reste encore beaucoup à faire, et cette responsabilité-là revient à chacun d’entre nous.

La durabilité de la ferme, la santé environnementale et le bien-être de la société constituent les fibres d’un même tissu. Chacun dans le secteur agricole a un rôle à jouer. L’industrie par le biais de la responsabilité étendue du producteur tant réglementée que volontaire ; la chaîne d’approvisionnement en gardant les producteurs agricoles informés de l’importance du recyclage ; les agriculteurs en s’assurant de récupérer, de recycler, ou de bien gérer les emballages, les déchets, les produits périmés ou dont ils ne veulent plus qu’il s’agisse de pesticides ou de produits de santé animale. De son côté, l’agence de recyclage doit offrir des réseaux de collecte et trouver des marchés pour le plastique recyclé.

AgriRÉCUP est la seule organisation nationale qui gère des programmes que les producteurs peuvent utiliser pour gérer les plastiques agricoles à la fin de leur vie utile. Financée et gérée par l’industrie, AgriRÉCUP dirige les programmes de collecte suivants :

  • Contenants de pesticides et de fertilisants pour le recyclage (25 litres et moins)
  • Produits périmés et non désirés (pesticides et santé animale) pour élimination sécuritaire et spéciale
  • Sacs (fertilisants, aliments pour bétail, semences) pour élimination adéquate
  • Contenants de pesticides en vrac (25 litres et plus) pour recyclage
  • Sacs-silos à grains pour recyclage.

Chez AgriRÉCUP, nous cherchons constamment des façons d’étendre nos programmes. En 2019, en Alberta et au Manitoba, nous menons des projets pilotes afin de trouver des solutions pour récupérer à grande échelle les sacs de fertilisants et de semences des provinces des Prairies.

Des efforts qui valent leur pesant d’or. Pourquoi ? Parce qu’ils contribuent à garder nos régions agricoles propres.

Grâce au recyclage, les contenants en plastique (bidons et vrac) et sacs-silos à grains deviennent du drain agricole et des sacs à vidange. Dans le cadre de nos programmes d’élimination sécuritaire, nous offrons d’autres matériaux aux sites d’élimination des matières dangereuses ou à des installations qui les utilisent pour en tirer l’énergie. L’an dernier, en Saskatchewan, AgriRÉCUP a récupéré plus de 1 500 tonnes de sacs-silos à grains et plus de 10 000 sacs pour les recycler. La Saskatchewan est la seule province qui possède une réglementation provinciale pour le recyclage des sacs-silos à grains. Toutefois, AgriRÉCUP mène un projet pilote en ce sens au Manitoba et l’Alberta en aura un bientôt.

Quels sont les avantages pour les entreprises agricoles à recycler leurs plastiques ? La réponse tient au fait que ce faisant, elles contribuent de façon importante à l’efficience et à la capacité des producteurs agricoles de bien faire leur travail. L’utilisation des plastiques inclut aussi la responsabilité de bien les gérer à la fin de leur vie utile. Nous encourageons les producteurs agricoles à contribuer à une agriculture durable et au maintien de régions agricoles propres. Pour y arriver, nous les invitons à rapporter aux sites de collectes les contenants vides, les sacs-silos à grains et autres matériaux en plastique arrivés à la fin de leur vie utile. De là, AgriRÉCUP les recycle et les élimine de façon adéquate.

Le tout se résume à contribuer à une image globale positive de l’agriculture au Canada.

Barry Friesen est le directeur général d’AgriRÉCUP.