Le rapport annuel 2021 d’AgriRÉCUP montre une augmentation substantielle du recyclage des matériaux agricoles

L’un des programmes d’AgriRÉCUP consiste à collecter les pesticides dont les producteurs ne veulent plus, de même que les médicaments périmés pour animaux de ferme. Le rapport annuel décrit les excellents résultats obtenus en 2021. En 2022, le programme se poursuit en Colombie-Britannique (région de la rivière de la Paix), dans le nord de l’Alberta, au Manitoba, en Ontario et à Terre-Neuve, à l’automne. — Photo, gracieuseté d’AgriRÉCUP

ETOBICOKE, ON (le 19 mai 2022) — AgriRÉCUP a publié aujourd’hui son rapport annuel 2021. Il documente les résultats complets de ses programmes permanents et de ses projets pilotes. Tous sont conçus et exploités pour aider les agriculteurs canadiens à gérer les produits et les emballages agricoles en plastique.

Les résultats de 2021 révèlent qu’AgriRÉCUP a constaté une croissance substantielle des chiffres de collecte de matériaux qu’elle collecte pour le recyclage et l’élimination responsable à travers le pays. Cela suggère que plus d’agriculteurs utilisent ses services et rapportent plus de matériaux. Par exemple, le nombre de petits bidons en plastique pour pesticides et fertilisants a augmenté d’environ 700 000 pour atteindre 6,2 millions de contenants collectés pour le recyclage. Ce total indique une augmentation de 12,5 % par rapport à l’année précédente.

Souvent appelés les « boîtes bleues » des agriculteurs, les programmes d’AgriRÉCUP comprennent le recyclage des plastiques agricoles suivants, arrivés à la fin de leur vie utile : grands et petits contenants (pesticides, fertilisants), sacs-silos à grains, ficelles de presses à balles. Certains de ses projets pilotes testent la collecte de l’enrubannage des balles et de l’ensilage. Cette pellicule utilisée dans tout le Canada sert à emballer le foin et à couvrir l’ensilage utilisé dans l’alimentation du bétail. En outre, AgriRÉCUP gère des programmes de collecte des pesticides dont on ne veut plus et des médicaments pour bétail périmés. AgriRÉCUP se charge de les éliminer de façon responsable. Dans l’est du Canada, AgriRÉCUP procède à la cueillette des sacs de semences et de pesticides. S’y ajoutent, au Québec, les sacs de fertilisants. Tous font l’objet d’une élimination selon les règles de l’art. Dans les Prairies, AgriRÉCUP gère aussi des projets pilotes pour recycler ces matériaux.

Dans un rapport aux membres d’AgriRÉCUP, le président du conseil d’administration Boyd Bergstrom joint sa voix à celle de Barry Friesen, directeur général de l’organisation, pour déclarer : « Sans exception, les agriculteurs canadiens ont répondu à tous les programmes et projets pilotes, retournant plus de matériaux pour le recyclage que jamais auparavant.

Nous levons notre chapeau aux agriculteurs qui, au milieu d’une autre année difficile, toujours aux prises avec la pandémie, ont continué à faire preuve de fierté à l’égard de leurs exploitations. Ils ont trouvé les moyens de recycler les plastiques agricoles. Ils se sont assurés d’une gestion responsable des pesticides dont ils ne voulaient plus, des médicaments périmés et obsolètes pour la santé des animaux de ferme, ainsi que des sacs vides de semences et de pesticides. »

L’année 2021 a vu la mise en œuvre d’une série de projets pilotes à travers le Canada. Ils génèrent des données essentielles permettant de trouver les moyens les plus efficaces et rentables de collecter, transporter et recycler les plastiques agricoles les plus difficiles à gérer. Les matériaux collectés dans le cadre des projets pilotes servent aussi à concevoir une méthodologie de recyclage et des applications avec contenu recyclé. Le but consiste à trouver de nouveaux marchés finaux et de nouvelles utilisations pour les matériaux agricoles recyclés.

AgriRÉCUP collecte les déchets agricoles par l’intermédiaire de plus de 1 500 sites de collecte pour recyclage à travers le Canada. Ses programmes gardent ces matériaux de valeur hors de l’environnement et des sites d’enfouissement. AgriRÉCUP les réinsère dans l’économie circulaire.

AgriRÉCUP est l’organisme de l’industrie agricole dédié à la saine gouvernance en agriculture. Il contribue à un environnement plus sain et à un futur plus durable. AgriRÉCUP récupère et recycle les plastiques agricoles, y compris les emballages et produits en plastique de l’industrie. Les membres d’AgriRÉCUP financent ses activités. Tous font partie des secteurs de la phytoprotection, des semences, des fertilisants, des médicaments vétérinaires et de l’industrie des plastiques agricoles. AgriRÉCUP occupe des bureaux à Lethbridge (Alberta), à Moose Jaw (Saskatchewan), à Etobicoke (Ontario) et à Saint-Bruno-de-Montarville (Québec).

— 30 —

AgriRÉCUP.ca
Contact : Barbara McConnell   |   416-452-2373  |   bmcconnell@cleanfarms.ca

Des acteurs locaux se regroupent pour offrir de nouvelles avenues de recyclage aux agriculteurs d’Abitibi-Ouest

La Sarre, le 5 mai 2022. Le Syndicat local de l’UPA d’Abitibi-Ouest, AgriRÉCUP et BMR Novago Coopérative La Sarre s’associent en vue de la réalisation d’un projet de récupération des plastiques agricoles. Ce projet permettra de récupérer et de recycler davantage de plastique agricole, incluant la pellicule de protection du foin et de l’ensilage.

Balles enrubannées dans un champ

Pellicule de plastique qui protège les balles de foin et d’ensilage. Ce plastique sera recueilli et recyclé dans le cadre d’un projet pilote en Abitibi-Ouest. Photo gracieuseté d’AgriRÉCUP

Sensibles à la préservation d’un environnement sain, les producteurs agricoles d’Abitibi-Ouest jugent nécessaire l’implantation d’une collecte structurée, bien adaptée à leur territoire. La réalisation du projet évitera à ces plastiques d’aboutir aux sites d’enfouissement. Qui plus est, leur recyclage en d’autres produits, comme les drains agricoles, leur donnera une seconde vie. Ce processus concrétise les ambitions de l’économie circulaire.

Exploiter une ferme en production animale implique la culture et la récolte d’ensilage et de foin servant à nourrir le bétail. Ces fourrages seront emballés et conservés, souvent pendant des mois, ce qui nécessitera l’utilisation de pellicules, de bâches, de sacs silos, etc. Somme toute, cela représente une importante quantité de plastique qui se calcule en tonnes. « Ces plastiques jouent un rôle important sur les fermes. Toutefois, à la fin de leur vie utile, ils doivent être gérés de la bonne façon. Chaque secteur doit faire sa part. La stratégie de zéro déchet de plastique du Québec en témoigne. AgriRÉCUP est fière de contribuer à la recherche de solutions pour valoriser les plastiques utilisés en agriculture. Ce secteur affiche son leadership en collaborant pour trouver rapidement des solutions. Proactive et dynamique, l’Abitibi-Ouest constitue un exemple concret » de dire Christine Lajeunesse, directrice pour l’est du Canada, AgriRÉCUP.

Partenaires du projet : Syndicat local de l’UPA d’Abitibi-Ouest, BMR Coopérative Novago La Sarre à la Ferme des Mariniers. Photo gracieuseté de Syndicat local de l’UPA d’Abitibi-Ouest

Rappelons que dans chaque région, la mise en place d’un tel projet comporte ses particularités. La distance entre les sites de dépôt augmente les coûts. L’approche retenue doit bien refléter les caractéristiques régionales. Certains agriculteurs de la région utilisent des quantités importantes de plastique. Ils pourront utiliser un bac compresseur pour faciliter la manutention du plastique.

Le président du Syndicat local de l’UPA d’Abitibi-Ouest, Rémi Morin, explique : « Les producteurs agricoles veulent faire leur part pour améliorer l’environnement et pour réduire la quantité de matières envoyées à l’enfouissement. Rapidement adoptée par les autres agriculteurs du syndicat, l’idée de cette collaboration vient d’une productrice agricole locale ».

Rémi Morin parle ainsi du déroulement du projet : « Quatre de nos producteurs testeront le concept du bac compresseur à la ferme ». Des sacs de collecte gratuits seront aussi offerts à ceux qui n’ont pas de bac compresseur. Quant aux coûts reliés à la récupération et au recyclage, Rémi Morin ajoute : « Nous espérons que les intervenants gouvernementaux et locaux, MRC et municipalités, aideront à financer ce virage vers une économie plus verte. »

Pressé en ballots ou placé dans des sacs, le plastique sera rapporté au site de dépôt du BMR Novago Coopérative La Sarre. Dany Côté, directeur général de Novago Coopérative, commente : « Nous sommes heureux de participer à l’objectif zéro déchet en agriculture en utilisant notre quincaillerie BMR à La Sarre comme point de dépôt. Nous sommes fiers de nous associer à l’UPA et à AgriRÉCUP dans cette initiative de valorisation du plastique agricole. Nous travaillons à agrandir ce réseau de récupération avec l’ajout d’autres projets pilotes dans nos magasins BMR ».

Comment participer au projet ?

Pour obtenir plus de détails sur le déploiement du projet, sur la façon de recycler le plastique, veuillez communiquer avec l’UPA régionale ou visitez le site web d’AgriRÉCUP. Vous pouvez également consulter le bulletin ou la page Facebook de l’UPA d’Abitibi-Ouest. Sous peu, des dépliants fourniront tous les détails sur le projet pilote.

L’ajout de points de collecte est à prévoir à l’automne, selon l’avancement du projet, afin d’offrir un service de proximité aux agriculteurs. AgriRÉCUP remercie le BMR La Sarre d’avoir accepté de collaborer au projet. Tous les agriculteurs intéressés pourront apporter gratuitement les plastiques admissibles à ce site de dépôt :

BMR Novago Coopérative La Sarre
357, rue 2 est
La Sarre, Québec J9Z 2H6

Au sujet d’AgriRÉCUP

AgriRÉCUP est une organisation nationale sans but lucratif financée par l’industrie. Elle offre au secteur agricole partout au Canada des programmes de gestion de produits et d’emballages arrivés en fin de vie. AgriRÉCUP travaille en collaboration avec plus de 75 membres de différents secteurs (pesticides, fertilisants, semences, plastiques agricoles et médicaments pour la santé animale), ainsi qu’avec des agences partenaires et des gouvernements. Ensemble, il s’agit de s’assurer que les agriculteurs canadiens peuvent contribuer activement à un environnement sain et à un avenir durable.

Le projet de récupération de plastiques agricoles dans la région d’Abitibi-Ouest fait partie d’un ensemble de projets pilotes. Menés par AgriRÉCUP, ils visent à se préparer pour l’entrée en vigueur du Règlement sur la responsabilité des producteurs. AgriRÉCUP bénéficie d’une contribution financière du MELCC dans le cadre de ses projets.

-30-

Sources :

Christine Lajeunesse
AgriRÉCUP
lajeunessec@agrirecup.ca
514-715-6603

David Prince
Fédération de l’UPA d’Abitibi-Témiscamingue
819 762-0833, poste 312
dprince@upa.qc.ca

Chez AgriRÉCUP, Tammy Shields remporte un prestigieux prix de réduction des déchets pour son travail novateur dans le recyclage des sacs-silos à grains

Le 28 avril, le Saskatchewan Waste Reduction Council (SWRC) a remis à Madame Tammy Shields son prestigieux prix relié à la minimisation des déchets en 2022. La remise a eu lieu lors de la conférence annuelle Waste ReForum. Mme Shields est accompagnée de Henry Mutafya, spécialiste de l’environnement chez SaskTel qui a parrainé le programme de récompenses du SWRC. Ce prix rend hommage à une personne qui a apporté une contribution extraordinaire à la réduction des déchets dans la province. Mme Shields a été reconnue comme une pionnière du recyclage agricole pour son travail novateur au cours des douze dernières années. Elle a permis de concrétiser le recyclage des sacs-silos à grains en Saskatchewan. Chez AgriRÉCUP, Mme Shields est la coordonnatrice du programme de la région de l’ouest du Canada. AgriRÉCUP est une organisation nationale de gérance de l’industrie agricole. Elle élabore et met en œuvre des programmes de recyclage des plastiques, emballages et produits agricoles. — Photo par AgriRÉCUP

MOOSE JAW, SK (29 avril 2002) — Conseillère, programmes de la Saskatchewan, Tammy Shields, a été reconnue comme une pionnière du recyclage en agriculture. Ce prix souligne son travail de pionnière dans l’établissement du recyclage des sacs-silos à grain en Saskatchewan.

Le Saskatchewan Waste Reduction Council (SWRC) a remis à Mme Shields son prestigieux prix de minimisation des déchets 2022 le 28 avril, lors de sa conférence annuelle Waste ReForum. Ce prix rend hommage à une personne qui a apporté une contribution extraordinaire à la réduction des déchets dans la province.

« Lorsque nous avons examiné la façon dont le recyclage des plastiques agricoles a évolué dans cette province, nous réalisons que Tammy Shields a été un moteur essentiel. Tous ceux qui participent au recyclage des sacs-silos à grains en Saskatchewan ont bénéficié de son dévouement », a déclaré Joanne Fedyk, directrice générale du SWRC.

Originaire de la Saskatchewan, Mme Shields vit à Moose Jaw. Sa formation d’agronome et son parcours professionnel l’ont conduite dans les champs avec les agriculteurs, dans les salles de conseil municipal avec les élus, sur les sites d’enfouissement avec les préposés et dans les salles de conseil d’administration avec les dirigeants d’entreprise. S’il était question d’agriculture durable, Mme Shields prenait la parole, bien à l’aise dans tous ces contextes. Bien connue de ses pairs pour son travail axé sur l’environnement, Mme Shields a également été directrice du SWRC. Elle a travaillé avec le Moose Jaw River Watershed Stewards.

Sous sa direction, le Moose Jaw River Watershed Stewards a été le premier groupe d’un bassin versant à s’attaquer aux déchets ménagers dangereux ainsi qu’aux plastiques agricoles. Ses premiers efforts ont permis de recycler plus de 450 tonnes de sacs-silos à grains en plastique.

« Tammy a consacré beaucoup de temps à l’apprentissage de tous les aspects de l’industrie des plastiques agricoles. Elle est toujours prête à partager ses connaissances et à apprendre des autres afin de trouver un équilibre entre les préoccupations des producteurs et la protection de l’environnement. Je pense qu’elle a été l’une des pionnières de la situation actuelle. Grâce à son travail, les plastiques agricoles évitent l’enfouissement ou l’élimination à la ferme. Tammy mérite à juste titre d’être reconnue pour sa contribution au programme de recyclage du plastique en Saskatchewan, » de déclarer John Kindrachuk, directeur administratif régional de la Redberry Lake Biosphere.

Mme Shields est largement considérée comme l’experte vers laquelle se tourner en matière de recyclage des sacs-silos à grains. C’est cette réputation qui a conduit AgriRÉCUP à l’inviter à se joindre à l’équipe en 2017. À ce moment-là, AgriRÉCUP montait un programme visant la gestion des produits pour l’industrie des sacs-silos à grains dans le cadre du nouveau règlement de la province.

« Tammy a donné le coup d’envoi du recyclage des sacs-silos à grains en Saskatchewan. Elle est la force motrice de l’excellent bilan provincial en matière de gestion responsable de ces sacs. Que l’agriculteur utilise trois sacs-silos à grains ou trois cents, Tammy a pris le temps de travailler avec tout le monde », précise Barry Friesen, directeur administratif d’AgriRÉCUP. Il poursuit : « Sa passion pour l’agriculture et son dévouement à la promotion de l’agriculture durable faisaient d’elle la lauréate idéale pour ce prix. Nous sommes très fiers d’elle. »

Maintenant, en plus de superviser 45 sites de collecte de sacs-silos à grains en Saskatchewan, Mme Shields participe également à l’organisation du recyclage de ces sacs et autres plastiques agricoles en Alberta et au Manitoba.

AgriRÉCUP est l’organisme de l’industrie agricole dédié à la saine gouvernance en agriculture. Il contribue à un environnement plus sain et à un futur plus durable. AgriRÉCUP récupère et recycle les plastiques agricoles, y compris les emballages et produits en plastique de l’industrie. Il est financé par ses membres œuvrant dans les secteurs de la protection des cultures, des semences, des engrais, des médicaments vétérinaires et des sacs-silos à grains. AgriRÉCUP occupe des bureaux à Lethbridge (Alberta), à Moose Jaw (Saskatchewan), à Etobicoke (Ontario) et à Saint-Bruno-de-Montarville (Québec).

—30—

Cleanfarms.ca
Contact : Barbara McConnell   |   416-452-2373  |   bmcconnell@cleanfarms.ca

 

Célébrer le « Jour de la Terre » et investir dans notre planète : 143 millions de contenants agricoles recyclés en 30 ans

— Les agriculteurs peuvent commencer à recycler les contenants vides de pesticides et de fertilisants à partir du 2 mai —

Une fois recyclé, le plastique provenant des bidons de pesticides et de fertilisants prend la forme de produits utiles comme des drains agricoles et des sacs en plastique. – Photo AgriRÉCUP

Saint-Bruno-de-Montarville (22 avril 2022) — Le Jour de la Terre, le 22 avril, nous rappelle que les agriculteurs canadiens investissent chaque annéedans notre planète. Ils le font en rapportant les contenants vides de pesticides et de fertilisants afin de les recycler. Cette année, l’exploitant du programme de recyclage, AgriRÉCUP encourage les agriculteurs à célébrer le Jour de la Terre tout au long de l’année. C’est simple, il s’agit de rapporter encore plus de bidons vides à usage unique que l’an dernier.

« C’est un défi qui ne sera pas facile à relever » de dire Barry Friesen, directeur administratif d’AgriRÉCUP. C’est l’organisation qui gère l’équivalent du « bac bleu » pour les agriculteurs.

Il ajoute : « En 2021, les agriculteurs canadiens ont rapporté plus de 6,2 millions de petits contenants vides. C’est 12,5 % de plus que l’année précédente. Les agriculteurs font un excellent travail. Nous nous approchons de 80 % des contenants mis sur le marché. Ne nous arrêtons pas là. Visons le 100 % ».

Ouverture des sites de dépôt le 2 mai

AgriRÉCUP est l’organisation nationale de gérance des contenants vides de pesticides et de fertilisants. Elle les récupère et les recycle. AgriRÉCUP a annoncé que plus de 1 500 sites de dépôt à travers le Canada ouvriront leurs portes le lundi 2 mai. Ils accepteront les contenants vides de pesticides et d’engrais à usage unique pour 2022.

Le programme de recyclage d’AgriRÉCUP permet d’éviter que ces contenants en plastique aboutissent dans les sites d’enfouissement et nuisent à l’environnement. C’est une matière première précieuse réintroduite sur le marché selon les principes de l’économie circulaire.

Depuis le lancement du programme de recyclage des contenants en plastique agricoles, voilà 30 ans, les agriculteurs canadiens en ont rapporté plus de 143,6 millions pour les recycler.

« Cette année, nous mettons les agriculteurs canadiens au défi de célébrer le Jour de la Terre en rapportant tous leurs bidons en plastique, » déclare Barry Friesen. Il ajoute : « En leur nom, nous veillerons à ce que le plastique des contenants soit réutilisé pour de nouveaux produits. »

Une fois recyclé, le plastique provenant des bidons de pesticides et de fertilisants prend la forme de produits utiles comme des drains agricoles et des sacs en plastique.

Les recherches d’AgriRÉCUP démontrent que les agriculteurs veulent des programmes de gestion des déchets agricoles. Ceux-ci contribuent à l’atteinte de leurs objectifs concernant la responsabilité environnementale. Ils veulent exploiter leurs entreprises de manière durable pour eux-mêmes, ainsi que pour les générations futures.

En plus des petits bidons mentionnés, AgriRÉCUP collecte aussi d’autres contenants utilisés en agriculture :

  • Un programme national de recyclage des grands réservoirs et barils en plastique non consignés, servant aussi à livrer pesticides et fertilisants ;
  • Des programmes de recyclage des sacs-silos à grains et de la ficelle ;
  • Un programme national de collecte et d’élimination adéquate des pesticides et des médicaments (non désirés ou périmés) pour bétail et pour chevaux ;
  • Un programme d’élimination des sacs de semences et de pesticides au Québec.

AgriRÉCUP mène également des projets pilotes en partenariat avec d’autres organisations au Canada. Parmi elles, mentionnons les Producteurs laitiers du Canada, le Programme canadien des priorités stratégiques de l’agriculture (PCPSA) d’Agriculture et Agroalimentaire Canada, de même que l’Agricultural Plastics Recycling Group en Alberta. Ces projets pilotes portent sur des produits agricoles en plastique tels que la ficelle de presse, la pellicule d’enrubannage des balles, celle de l’ensilage, ainsi que les bâches d’ensilage. Par le biais de ces initiatives, AgriRÉCUP recueille des données sur les pratiques efficaces (collecte, transport, recyclage) afin de faciliter la transition des projets pilotes vers des programmes permanents.

Barry Friesen explique : « Les programmes de recyclage des plastiques agricoles permettent aux agriculteurs d’avoir l’assurance que ces matières premières sont gérées de manière responsable lorsqu’elles ne sont plus nécessaires ou souhaitées sur l’exploitation. »

AgriRÉCUP est l’organisme de l’industrie agricole dédié à la saine gouvernance en agriculture. Il contribue à un environnement plus sain et à un futur plus durable. AgriRÉCUP récupère et recycle les plastiques agricoles, y compris les emballages et produits en plastique de l’industrie. Les membres d’AgriRÉCUP financent ses activités. Ils appartiennent à différents secteurs (protection des cultures, semences, engrais, médicaments vétérinaires, sacs-silos à grains, etc.). AgriRÉCUP occupe des bureaux à Lethbridge (Alberta), à Moose Jaw (Saskatchewan), à Etobicoke (Ontario) et à Saint-Bruno-de-Montarville (Québec).

—30 —

AgriRÉCUP.ca

Personne-ressource : Christine Lajeunesse, directrice régionale, est du Canada, 450-804-4460, lajeunessec@agrirecup.ca

AgriRÉCUP renforce son équipe au Québec afin d’y accélérer le recyclage des plastiques agricoles

Saint-Bruno-de-Montarville, QC (le 22 février 2022)  Afin d’accélérer le déploiement au Québec de programmes de récupération et de recyclage des emballages et des contenants de plastique utilisés en agriculture, dont les enrobages de balles de foin, AgriRÉCUP a récemment recruté Francis Gauthier, un spécialiste du développement durable et de la gestion des matières résiduelles qui compte plus de 20 années d’expérience dans les secteurs publics et privés.

Le rôle premier de M. Gauthier, qui est basé à Victoriaville, est de mettre sur pied et de gérer des programmes qui visent à aider le secteur agricole à réduire à zéro ses déchets plastiques. Il est principalement responsable des régions du centre et de l’est du Québec. Afin d’assurer le succès de ces programmes, M. Gauthier établira d’étroites collaborations avec les différents acteurs de chaque milieu, y compris les administrations régionales et municipales, les regroupements de producteurs et les fermiers eux-mêmes. Il participera aussi à la gestion d’autres programmes de récupération d’AgriRÉCUP, comme ceux visant les sacs de semences, de fertilisants et de pesticides.

Avant de rejoindre AgriRÉCUP, M. Gauthier, qui est par ailleurs comptable professionnel agréé (CPA), était directeur de projets chez Gesterra, l’entreprise de gestion des matières résiduelles de la MRC d’Arthabaska issue d’un partenariat entre l’administration régionale et Gaudreau Environnement. À l’emploi de Gesterra, M. Gauthier a notamment conçu le plan de gestion des matières résiduelles de la MRC et orchestré la mise en place sur le territoire d’une récupération des plastiques agricoles similaire à celles d’AgriRÉCUP aujourd’hui.

« Le Québec est un chef de file en matière de recyclage dans le secteur agricole. AgriRÉCUP est fière de travailler avec les parties prenantes de chaque région afin de développer des programmes pour recycler davantage de matières résiduelles issues de l’agriculture et ainsi soutenir les objectifs du projet de règlement provincial sur la responsabilité élargie des producteurs de produits agricoles, déclare Barry Friesen, directeur général d’AgriRÉCUP. En se joignant à l’équipe, Francis nous permet de remplir encore plus efficacement notre mission dans la province. »

Gauthier, dont le titre est coordonnateur principal, se rapporte à la directrice d’AgriRÉCUP pour l’Est du Canada, Christine Lajeunesse. « En plus de posséder une forte connaissance de la gestion des matières résiduelles et du secteur agricole, Francis est très à l’aise avec les mondes municipal et régional avec lesquels tous nos projets s’élaborent, précise madame Lajeunesse. Étant comptable professionnel agréé, il est également bien équipé pour calculer et démontrer l’impact monétaire des projets en plus de leurs impacts environnementaux de même que pour leur donner de solides bases financières. »

« L’élargissement de la collecte et du recyclage des plastiques agricoles au Québec soutenu par le Gouvernement du Québec et mis en œuvre par AgriRÉCUP témoigne d’une vision d’envergure à laquelle je serai particulièrement fier de contribuer, affirme Francis Gauthier. Depuis que je travaille avec le milieu agricole, j’ai constaté à quel point les producteurs ont des valeurs de préservation de l’environnement bien ancrées et sont réceptifs à des solutions qui font une réelle différence. J’ai très hâte de m’asseoir avec eux et toutes les autres parties prenantes pour que nous puissions travailler ensemble à générer des résultats concrets. »

On peut joindre Francis Gauthier au 514-473-2145 ou à gauthierf@agrirecup.ca.

-30-

Au sujet d’AgriRÉCUP

AgriRÉCUP est une organisation nationale sans but lucratif financée par l’industrie. Elle offre au secteur agricole partout au Canada des programmes de gestion de produits et d’emballages arrivés en fin de vie. AgriRÉCUP travaille en collaboration avec plus de 75 membres de différents secteurs (pesticides, fertilisants, semences, plastiques agricoles et médicaments pour la santé animale), ainsi qu’avec des agences partenaires et des gouvernements. Ensemble, il s’agit de s’assurer que les agriculteurs canadiens peuvent contribuer activement à un environnement sain et à un avenir durable.

AgriRÉCUP possède plus de dix ans d’expérience dans l’identification de marchés de plastiques agricoles en Amérique du Nord et dans l’aide à leur développement. Elle y parvient grâce à la conception et à la gestion continue de programmes de recyclage axés sur les besoins des agriculteurs. AgriRÉCUP compte des employés à Saint-Bruno-de-Montarville (Québec), à Etobicoke (Ontario), à Lethbridge (Alberta), et à Moose Jaw (Saskatchewan). Pour en savoir plus sur AgriRÉCUP, visitez agrirecup.ca.

Au Nouveau-Brunswick du 1er au 12 novembre, Cleanfarms ramasse les pesticides agricoles indésirables et les vieux médicaments pour le bétail et les chevaux

Contenants de pesticides (périmés et non désirés) ainsi que des médicaments périmés (bétail et chevaux) recueillis lors d’une récente collecte tenue par Cleanfarms. — Photo gracieuseté de Cleanfarms

(ETOBICOKE, ON) le 25 octobre 2021 — Cleanfarms est de retour au Nouveau-Brunswick. Il tiendra des collectes à onze endroits du 1er au 12 novembre, de 9 h à 16 h. Les collectes permettront de recueillir les pesticides agricoles dont les producteurs ne veulent plus et les médicaments périmés destinés au bétail et aux chevaux.

Cleanfarms offre ce programme afin que les agriculteurs puissent éliminer de façon sécuritaire les matériaux indésirables et protéger l’environnement.

Ce programme de collecte des « Pesticides dont on ne veut plus et des médicaments périmés pour bétail et chevaux » profite d’un financement complet provenant des membres de Cleanfarms, fabricants d’intrants agricoles, et d’un partenariat avec l’Institut canadien de la santé animale (ICSA). Il s’agit d’une collecte triennale tenue en rotation dans différentes régions partout au Canada. Les agriculteurs peuvent utiliser le programme gratuitement.

« Les agriculteurs attendent le retour du programme dans leur région. Nous savons qu’ils désirent se débarrasser de ces vieux matériaux de façon sécuritaire et sans risque pour l’environnement. Cela les aide à garder leurs exploitations propres et durables, » de dire Barry Friesen, directeur administratif de Cleanfarms.

Depuis le lancement du programme, voilà plus de dix ans, 3,7 millions de kilogrammes de pesticides dont on ne veut plus et 52 000 kg de médicaments périmés destinés au bétail et aux chevaux ont été collectés dans tout le pays.

Cette année, les endroits suivants (en ordre alphabétique) tiendront des collectes :

  • DRUMMOND — New Denmark Trucking, 194 Station Road, 506-473-1086
  • FLORENCEVILLE-BRISTOL — McCain Produce, 16 McCain Produce Road, 506-392-3229
  • FRÉDÉRICTON — Co-op Home & Farm Supply Ltd., 317 Saint Mary’s Street, 506-458-9308
  • GAGETOWN — Appleman Farm Ltd., 16 Fox Road, 506-488-2147
  • HARTLAND — Hartland Agromart Ltd., 40 Industrial Drive, 506-392-7464
  • MONCTON — South Eastern Farmers Co-op, 200 Collishaw Street, 506-858-6600
  • PETIT-ROCHER — Chaleur Fertilizers, 558 Industrial Street, 506-783-4216
  • SAINT-ANDRÉ — Agromart Grand Falls, 38 chemin Després, 506-473-1941
  • SAINT-JEAN — Halifax Seed Co., 664 Rothesay Ave., 506-633-2032
  • SALISBURY — Cavendish, 3030 Frédéricton Rd., 506-372-9309
  • SUSSEX — Sussex Co-op, 25 Union Street, 506-432-1826

Les détails de l’événement sont disponibles sur Cleanfarms.ca sous la rubrique « Quoi recycler et où ». Les mesures de précautions reliées à la COVID-19 seront en place.

Les matériaux acceptés par Cleanfarms dans le cadre de ce programme incluent :

  • Les pesticides agricoles périmés ou non désirés (identifiés au moyen d’un numéro de contrôle des pesticides sur l’étiquette) et
  • Les pesticides commerciaux utilisés par les terrains de golf, de même que les produits antiparasitaires industriels et commerciaux (identifiés au moyen d’un numéro de produit antiparasitaire sur l’étiquette)
  • Les médicaments de santé animale utilisés dans l’élevage des animaux et des chevaux dans un contexte agricole (produits porteurs d’un numéro de série DIN, d’un numéro de série ou d’un numéro de produit de contrôle antiparasitaire sur l’étiquette).
  • Seuls les bidons partiellement remplis et ouverts d’adjuvants et de surfactants seront acceptés.

Le programme N’ACCEPTE PAS :

  • Fertilisants, solutions diluées, de grandes quantités de produits non ouverts et les semences traitées,
  • Aiguilles et objets tranchants, aliments médicamentés pour animaux, contenants d’aérosol, désinfectants, déchets de cliniques vétérinaires et médicaments, étiquettes d’identification et aérosols,
  • Tout autre déchet domestique dangereux,
  • Bidons pleins et non ouverts d’adjuvant et de surfactant.

Ce programme reviendra au Nouveau-Brunswick en 2024.

Au sujet de Cleanfarms

Cleanfarms est une organisation nationale, sans but lucratif. Financée par l’industrie, Cleanfarms offre au secteur agricole pancanadien des programmes de gestion de fin de vie. Cleanfarms travaille en collaboration avec plus de 70 membres de différents secteurs (pesticides, fertilisants, semences, plastiques agricoles et des médicaments pour la santé animale), ainsi qu’avec des agences partenaires et des gouvernements. Ensemble, il s’agit de s’assurer que les agriculteurs canadiens peuvent contribuer activement à un environnement sain et à un avenir durable.

Cleanfarms compte plus de dix ans d’expérience dans l’identification et l’aide au développement des marchés nord-américains de plastiques agricoles. Cleanfarms y parvient grâce à la conception et à la gestion continue de programmes de recyclage axés sur les besoins des agriculteurs. Les employés de Cleanfarms occupent des bureaux à Lethbridge (Alberta), à Moose Jaw (Saskatchewan), à Etobicoke (Ontario) et à Saint-Bruno-de-Montarville (Québec).

www.cleanfarms.ca

—30—

Contact média :
Barbara McConnell
media@cleanfarms.ca
Télép. : 613-471-1816
Cell. : 416-452-2373

La « Semaine de réduction des déchets » rappelle aux agriculteurs qu’ils peuvent toujours recycler les bidons vides de pesticides et de fertilisants

AgriRÉCUP rappelle aux agriculteurs qu’ils peuvent recycler les bidons (vides, rincés) de pesticides et d’engrais jusqu’à la fin du mois d’octobre. — Photo d’AgriRÉCUP

Les sites de collecte de déchets pour recyclage accepteront les déchets jusqu’à la fin du mois d’octobre —

SAINT-BRUNO-DE-MONTARVILLE, QC (le 18 octobre 2021) —La Semaine canadienne de réduction des déchets aura lieu la semaine prochaine, de lundi 18 au vendredi 22 octobre. Chaque jour de la semaine met en lumière des questions clés en les portant à l’attention des Canadiens. Jeudi sera le « jour des plastiques ». AgriRÉCUP profite de l’occasion pour rappeler aux agriculteurs canadiens qu’il est encore temps de recycler les contenants vides de pesticides et de fertilisants peut-être entreposés dans leur cour ou leur hangar à la ferme.

Comme organisation nationale de gestion, AgriRÉCUP récupère les déchets agricoles comme les bidons en plastique pour les recycler. AgriRÉCUP gardera ses sites de collecte ouverts et prêts à recevoir les bidons vides et rincés jusqu’à la fin du mois d’octobre.

Plus de 1 600 sites de collecte travaillent avec AgriRÉCUP. Ils acceptent des millions de contenants en plastique vides de 23 litres et moins tout au long de la saison de croissance. Le programme d’AgriRÉCUP évite que ces matériaux aboutissent dans l’environnement. Le programme les réinsère dans l’économie circulaire.

L’an dernier, les agriculteurs canadiens ont rapporté plus de 76 % des contenants mis sur le marché. Cela correspond à environ 5,5 millions de bidons vides. Depuis le début du programme de collecte voilà 30 ans, en tout, 137,4 millions de contenants ont pris le chemin du recyclage.

« Nous progressons constamment vers des taux plus élevés de récupération des cruches vides pour le recyclage. Nous remercions les agriculteurs canadiens d’avoir fait un succès de ce programme. Toutefois, nous proposons un défi aux producteurs. Cette année, nous visons 100 % de récupération, » de déclarer Barry Friesen, directeur administratif d’AgriRÉCUP.

Une fois recyclé, le plastique des bidons redevient utile sous une autre forme. Il sert à fabriquer des articles tels que des tuiles pour drainage agricole, des poteaux de clôture, du « bois » dimensionné utilisé en construction et des palettes en plastique.

Le recyclage des bidons vides (rincés trois fois) de pesticides et de fertilisants n’est qu’un des cinq programmes mis en œuvre par AgriRÉCUP. En tant qu’organisation de gestion mise en place par l’industrie, AgriRÉCUP concrétise l’engagement de ses membres (industrie des intrants et d’entreposage des cultures). AgriRÉCUP gère leurs produits et leurs emballages lorsque les agriculteurs n’en ont plus besoin. Les autres programmes sont :

  • Un programme national de recyclage des grands réservoirs et barils en plastique non consignés et servant pour les pesticides et les fertilisants.
  • Un programme national de collecte et d’élimination appropriée des pesticides et médicaments (non désirés ou périmés) pour bétail et pour chevaux.
  • Des programmes de recyclage des sacs-silos à grains et de la ficelle (provinces des Prairies).
  • Un programme d’élimination des sacs de semences et de pesticides dans l’est du Canada et des sacs de fertilisants au Québec.

AgriRÉCUP mène également une série de projets pilotes, de la Colombie-Britannique à l’Île-du-Prince-Édouard. Ceux-ci permettent de recueillir des données sur la façon de récupérer et de recycler le plastique usagé (pellicule d’enrubannage pour balles et ensilage, couvertures de silos). Ces informations permettront d’élaborer des programmes permanents.

Friesen ajoute : « AgriRÉCUP travaille avec les agriculteurs et les organisations agricoles pour mettre en place des programmes de recyclage et d’élimination responsable. Des programmes qui donnent aux agriculteurs la tranquillité d’esprit. En effet, ils réalisent que ces matériaux (déchets) arrivés à la fin de leur vie utile deviennent des ressources une fois gérées de manière responsable. » Friesen précise : « C’est bon pour les producteurs agricoles, pour l’environnement, et pour les affaires. »

Des renseignements sur l’emplacement des sites de collecte de plastique agricole se trouvent sur le site agrirecup.ca

Au sujet d’AgriRÉCUP

AgriRÉCUP est une organisation nationale, sans but lucratif. Financée par l’industrie, AgriRÉCUP offre au secteur agricole pancanadien des programmes de gestion de fin de vie. Elle travaille en collaboration avec plus de 70 membres de différents secteurs (pesticides, fertilisants, semences, plastiques agricoles et des médicaments pour la santé animale, ainsi qu’avec des agences partenaires et des gouvernements. Ensemble, il s’agit de s’assurer que les agriculteurs canadiens puissent contribuer activement à un environnement sain et à un avenir durable.

AgriRÉCUP compte plus de dix ans d’expérience dans l’identification et l’aide au développement des marchés nord-américains de plastiques agricoles. AgriRÉCUP y parvient grâce à la conception et à la gestion continue de programmes de recyclage axés sur les agriculteurs. Les employés d’AgriRÉCUP occupent des bureaux à Lethbridge (Alberta), à Moose Jaw (Saskatchewan), à Etobicoke (Ontario) et à Saint-Bruno-de-Montarville (Québec).

                                                                        —30—

Personne-ressource : Barbara McConnell, Cleanfarms Media
416-452-2373
bmcconnell@cleanfarms.ca

 

AgriRÉCUP et la région de la Montérégie annoncent un projet régional de récupération des plastiques agricoles sur l’ensemble de son territoire

SAINT-BRUNO-DE-MONTARVILLE, QC (le 12 octobre 2021) — La forte participation des agriculteurs aux projets pilotes locaux de récupération de plastiques agricoles et les succès cumulés à ce jour incitent d’autres MRC de la Montérégie à établir de nouveaux sites de collecte répartis sur tout son territoire. Le temps est donc venu d’élargir ce programme à l’ensemble des fermes montérégiennes qui souhaitent contribuer à la récupération de plastiques agricoles servant à la conservation et à la préservation du foin et de l’ensilage. Ils incluent les pellicules d’enrubannage, les sacs silos, les toiles, les ficelles et les filets. Ils seront valorisés et éviteront l’enfouissement.

« Aujourd’hui et pour les générations à venir, les agriculteurs favorisent une gestion écoresponsable de leur entreprise », a déclaré Christine Lajeunesse, directrice régionale chez AgriRÉCUP. Elle ajoute : « Ils ont à cœur la récupération des plastiques pour éviter qu’ils soient jetés ou qu’ils soient détruits autrement. Le projet de la Montérégie, combiné à d’autres projets pilotes d’AgriRÉCUP ailleurs au Québec et partout au Canada, contribue à mettre en œuvre la stratégie « zéro déchet plastique agricole ».

Pour éviter que ces plastiques aboutissent aux sites d’enfouissement, la région a choisi de les gérer de façon écoresponsable.

Site de collecte au garage municipal de Hinchinbrooke, MRC du Haut-Saint-Laurent

Maximiser le potentiel de récupération en Montérégie

« La Montérégie est le chef de file bioalimentaire du Québec et les partenaires de l’entente sectorielle pour le développement du bioalimentaire sont tous sensibles aux enjeux agroenvironnementaux qui se rattachent à ce secteur d’activité. L’arrivée d’un projet régional de récupération des plastiques agricoles pour l’ensemble de la Montérégie est donc accueillie avec enthousiasme d’autant plus qu’il correspond à des enjeux prioritaires en mobilisant les acteurs du domaine bioalimentaire et en favorisant la pérennité du territoire par l’implantation de pratiques écoresponsables » mentionne M. Patrick Bousez, président de la Table de concertation régionale de la Montérégie.

Le travail d’équipe : un gage de succès

« Le secteur agricole utilise divers plastiques agricoles, dont la plupart ne sont malheureusement pas récupérés. Grâce aux projets d’AgriRÉCUP conduits dans 15 MRC et régions du Québec, nous avançons vers une solution efficace à ce défi qui pourra être éventuellement étendue à l’ensemble des agriculteurs et agricultrices du Québec. Le gouvernement du Québec remercie à l’avance toutes les parties prenantes de leur collaboration au Programme de récupération et de valorisation des plastiques agricoles. Grâce à vous, nous faisons un pas de plus pour réduire nos déchets. », a fait savoir le ministre de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, ministre responsable de la Lutte contre le racisme et ministre responsable de la région de Laval, M. Benoit Charette.

En plus de l’appui et du financement du ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MELCC) et des partenaires de l’entente sectorielle pour le développement du secteur bioalimentaire de la Montérégie, d’autres organismes des secteurs public et privé collaborent aux projets pilotes de la Montérégie, notamment la Fédération de l’UPA de la Montérégie, Sollio Groupe Coopératif et les sites de collecte suivants :

  • La Coop Comax à Saint-Hyacinthe
  • La Coop Sainte-Hélène
  • Équipements Inotrac à Saint-Hyacinthe
  • BMR Sutton
  • JLD-Laguë à Pike River
  • Régie intermunicipale de gestion des matières résiduelles de Brome-Missisquoi (RIGMRBM) à Cowansville
  • Équipements Inotrac Iberville–Saint-Jean-sur-Richelieu
  • Écocentre de Lacolle
  • Soya Excel, Eco + à Saint-Charles-sur-Richelieu
  • Uniag Coopérative à Sainte-Martine
  • Garage municipal de Hinchinbrooke
  • Garage municipal de Saint-Anicet
  • Uniag Coopérative à Saint-Polycarpe
  • Coop Covris à Massueville
  • Uniag Coopérative à Napierville

Bien que la collecte soit volontaire, il est important de trier les différents plastiques par catégories et de s’assurer qu’ils soient exempts de débris. Ces critères optimisent le recyclage. Les plastiques peuvent être déposés dans des sacs de collecte AgriRÉCUP par catégories. Pour en apprendre davantage sur les collectes de plastiques agricoles, veuillez communiquer avec votre MRC ou visitez agrirecup.ca.

« La protection de l’environnement est une priorité pour la Fédération de l’UPA de la Montérégie. Les résultats de ce projet pilote sont probants : les agriculteurs de la Montérégie ont à cœur la récupération des plastiques agricoles. J’encourage donc tous les agricultrices et agriculteurs du territoire à participer dès maintenant à cette initiative qui se veut une bonne façon de faire partie de la solution en diminuant l’empreinte écologique de nos entreprises agricoles » affirme M. Jérémie Letellier, président de la Fédération de l’UPA de la Montérégie.

Le projet de récupération des plastiques agricoles dans la Montérégie fait partie d’un ensemble de projets pilotes menés par AgriRÉCUP en vue de mettre en place un programme permanent partout au Québec. AgriRÉCUP bénéficie d’une contribution financière du MELCC dans le cadre de ses projets.

À propos d’AgriRÉCUP

AgriRÉCUP est une organisation sans but lucratif vouée à la responsabilité environnementale par le biais d’une bonne gestion des déchets inorganiques agricoles. Les programmes d’AgriRÉCUP sont offerts partout au Canada. Ses programmes ont été imités à l’échelle internationale.

À propos de l’entente bioalimentaire de la Montérégie

L’entente sectorielle rassemble autour de la table une diversité de partenaires concernés par le secteur bioalimentaire que sont les directions régionales de la Montérégie-Est et de la Montérégie-Ouest, le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, la Table intersectorielle régionale en saines habitudes de vie de la Montérégie, le ministère des Affaires municipales et de l’Habitation, la Direction de la santé publique de la Montérégie, Tourisme Montérégie, la Fédération de l’UPA de la Montérégie, les 14 MRC de la Montérégie ainsi que l’Agglomération de Longueuil. Le montant global de l’entente totalise un peu plus d’un million de dollars échelonnés sur trois ans. Tandis que l’entente sectorielle actuelle prendra fin en mars 2022, des discussions sont en cours pour assurer son renouvellement.

Pour en savoir plus sur AgriRÉCUP — agrirecup.ca

Source

Christine Lajeunesse
AgriRÉCUP
Téléphone : 450 804-4460
Courriel : Lajeunessec@agrirecup.ca

L’étude du marché final des plastiques agricoles usagés aide AgriRÉCUP à planifier les futurs programmes de recyclage de ces plastiques

Les plastiques agricoles, tels que les contenants vides de pesticides et de fertilisants, recyclés dans le cadre des programmes d’AgriRÉCUP contribuent à l’objectif de l’organisation d’éviter que les déchets de plastiques agricoles aboutissent aux sites d’enfouissement. — Photo d’AgriRÉCUP

Etobicoke, ON (1 octobre 2021) — Dans le cadre de son objectif d’élaborer et de mettre en œuvre une stratégie complète, pancanadienne, de zéro déchet de plastiques agricoles, AgriRÉCUP a publié les résultats d’une évaluation des marchés finaux du recyclage des plastiques agricoles. L’évaluation est basée sur la capacité existante en Amérique du Nord. Elle inclut aussi les pressions du marché comme les changements de l’offre et de la demande.

L’étude a établi un point de référence pour les marchés finaux concernant leur portée et leur capacité d’accepter certains plastiques agricoles pour le recyclage. Les résultats obtenus éclaireront les prochaines étapes potentielles des programmes et des projets pilotes de recyclage des plastiques agricoles en place dans tout le Canada.

« Chez AgriRÉCUP, notre travail consiste à nous appuyer sur les succès des programmes de recyclage que nous avons mis en place. Ils permettent de progresser vers notre objectif de zéro déchet de plastiques agricoles au Canada, » de dire Barry Friesen, directeur administratif d’AgriRÉCUP. Friesen ajoute : « La pérennité et l’efficience des programmes de recyclage reposent sur la présence de marchés finaux viables. Notre équipe s’engage à faire en sorte que les matériaux collectés pour le recyclage dans le cadre des programmes d’AgriRÉCUP puissent être traités en Amérique du Nord. Recyclés, ils prennent la forme de nouveaux produits et emballages. »

L’étude classe les marchés finaux en fonction de leur niveau de stabilité fin 2019 et tout au long de 2020. Elle reflète la situation du marché au moment où ce rapport a été terminé. Elle sert de tremplin à une analyse en continu du marché par l’équipe d’AgriRÉCUP.

Friesen note également que les agriculteurs veulent être assurés que les matériaux qu’ils apportent au recyclage deviennent de nouveaux produits. Cette étude aide à répondre à ces questions. Elle explique pourquoi AgriRÉCUP recommande une approche mesurée en développement de programmes. Celle-ci est, en partie, basée sur les indications de marchés finaux viables, assurant une stabilité à long terme.

L’étude décrit également les différentes forces du marché. Celles qui influencent la disponibilité du marché final. On y note que de nombreuses initiatives du secteur privé et des pouvoirs publics en cours visent l’amélioration de la demande de contenu recyclé. Cet élan contribuera à la cohérence des exigences en matière de plastiques agricoles recyclés comme matières premières dans la fabrication.

Cette étude sur le marché final fait suite au rapport connexe, intitulé Caractérisation et gestion des plastiques agricoles sur les fermes canadiennes, publié au début du mois d’août. C’était là le tout premier rapport national sur la caractérisation des déchets. Il a permis d’identifier les types, la quantité d’emballages et de produits en plastique utilisés dans le secteur agricole, par secteur et par région au Canada.

Combinés, l’étude et le rapport fournissent des informations clés. Elles aideront à guider le secteur agricole qui explore les façons d’intégrer les emballages et les produits de plastiques agricoles afin qu’ils contribuent à l’économie circulaire émergente du Canada. Les informations aideront à déterminer les domaines à développer et fourniront une référence pour mesurer les succès futurs.

AgriRÉCUP a entrepris ces deux études avec l’appui financier du gouvernement du Canada par l’entremise d’Environnement et changement climatique Canada.

Au sujet d’AgriRÉCUP

AgriRÉCUP est une organisation nationale, sans but lucratif. Financée par l’industrie, AgriRÉCUP offre au secteur agricole pancanadien des programmes de gestion de fin de vie. Elle travaille en collaboration avec plus de 70 membres de différents secteurs (pesticides, fertilisants, semences, plastiques agricoles et des médicaments pour la santé animale), ainsi qu’avec des agences partenaires et des gouvernements. Ensemble, il s’agit de s’assurer que les agriculteurs canadiens peuvent contribuer activement à un environnement sain et à un avenir durable.

AgriRÉCUP compte plus de dix ans d’expérience dans l’identification et l’aide au développement des marchés nord-américains de plastiques agricoles. AgriRÉCUP y parvient grâce à la conception et à la gestion continue de programmes de recyclage axés sur les agriculteurs. Les employés d’AgriRÉCUP occupent des bureaux à Lethbridge (Alberta), à Moose Jaw (Saskatchewan), à Etobicoke (Ontario) et à Saint-Bruno-de-Montarville (Québec).

– 30-

Personne-ressource : Barbara McConnell, Cleanfarms Media
416-452-2373
bmcconnell@cleanfarms.ca

Les agriculteurs et acériculteurs de Mirabel peuvent maintenant recycler leurs plastiques agricoles et c’est gratuit!

MIRABEL, QC , le 22 septembre 2021 – Chaque année, les entreprises agricoles de la région de Mirabel doivent se departir de plusieurs tonnes de matières plastiques utilisées dans le cadre de leur production. Dans le cas des fermes, on parle surtout de pellicules pour l’enrobage de balles de foin, auxquelles s’ajoutent des sacs silos pour ensilage, des bâches, des filets et des ficelles et autres emballages. Pour ce qui est des érablières, il s’agit principalement des tubulures servant à acheminer l’eau d’érable à la cabane. À compter du 2 octobre prochain, tous ces producteurs pourront s’assurer que leurs plastiques pourront être recyclés en les déposant sans frais à un point de collecte dans la région. Cela permettra d’éviter leur enfouissement au dépotoir, leur incinération ou leur entreposage sur les fermes et dans les érablières et donnera la possibilité à ces matières d’être transformées en de nouveaux produits. Le site de collecte est situé à l’Écocentre de Sainte-Scholastique à Mirabel.

Cette collecte constitue un projet pilote qui est le fruit d’une collaboration entre AgriRÉCUP, la Ville de Mirabel, Synergie Économique Laurentides, le Syndicat local de l’UPA de Sainte‑Scholastique – Mirabel et le ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques du Québec. Elle représente un élargissement de la collecte de pellicules d’enrobage précédemment mise sur pied par la Ville de Mirabel. La collaboration entre les différents acteurs doit notamment permettre de susciter la participation d’un plus grand nombre de producteurs afin d’augmenter les taux de récupération dans la région. Le projet pilote a pour but d’aider à établir d’ici deux ans des programmes permanents de récupération des plastiques agricoles et des tubulures d’érablières dans la vaste majorité des régions agricoles du Québec. Ces programmes devront à la fois satisfaire les besoins de producteurs et mener à la récupération d’une matière de qualité en vue du recyclage.

Le territoire de la Ville de Mirabel compte environ 88 fermes utilisant des pellicules d’enrobage et 57 producteurs acéricoles. « Cette initiative représente un grand pas pour Mirabel en termes de développement durable en raison, notamment, de l’importance du nombre d’agriculteurs et d’acériculteurs sur le territoire. Il va sans dire que l’utilisation du plastique à usage unique engendre beaucoup de pollution et que, plus nous mettrons sur pied des alternatives écologiques, plus nous contribuerons à créer un monde plus sain pour les générations à venir. Un pas de plus dans la bonne direction est entrepris à Mirabel avec l’instauration de ce type de recyclage et nous en sommes très fiers.» – Patrick Charbonneau, maire suppléant de la Ville de Mirabel.

« Le succès de cette collecte dépend d’une forte participation des producteurs et de la bonne préparation des plastiques usagés, insiste Christine Lajeunesse, directrice d’AgriRÉCUP pour l’est du Canada. Les agriculteurs et les producteurs de sirop d’érable de Mirabel, comme ceux partout au Québec, veulent garder leurs terres propres et assumer leurs responsabilités par rapport à l’environnement. En mettant sur pied une collecte qui répond à leurs besoins et qui s’appuie sur une collaboration de tout le secteur à l’échelle locale, nous augmentons la probabilité qu’ils soient nombreux à participer à la saine gestion des plastiques agricoles souhaitée. »

Les producteurs sont invités à s’informer sur les détails du programme, dont les matières acceptées et leur méthode de préparation, en visitant le https://mirabel.ca/collectes-et-ecocentres ou en appelant le service de l’environnement de la Ville de Mirabel au 450-475-2006.

« Le secteur agricole utilise divers plastiques agricoles, dont la plupart ne sont malheureusement pas récupérés. Grâce aux projets pilotes d’AgriRÉCUP, menés dans plusieurs MRC et régions du Québec, nous avançons vers une solution efficace à ce défi. Le réseau pourra éventuellement être accessible à l’ensemble des agriculteurs et agricultrices du Québec. Le gouvernement du Québec remercie à l’avance toutes les parties prenantes de leur collaboration au Programme de récupération et de valorisation des plastiques agricoles. Grâce à vous, nous faisons un pas de plus pour réduire nos déchets », a fait savoir le ministre de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, ministre responsable de la Lutte contre le racisme et ministre responsable de la région de Laval, M. Benoit Charette.

À propos d’AgriRÉCUP

AgriRÉCUP est une organisation sans but lucratif vouée à la responsabilité environnementale par le biais d’une bonne gestion des déchets inorganiques agricoles. Les programmes d’AgriRÉCUP sont offerts partout au Canada. Ses programmes ont été imités à l’échelle internationale. Pour en savoir plus sur AgriRÉCUP, visitez le agrirecup.ca.

À propos de la Ville de Mirabel

Alors qu’elle célèbre en 2021 son 50e anniversaire, la Ville de Mirabel se hisse au 6e rang des villes québécoises où il fait bon vivre. Comptant près de 60 000 citoyens, parmi les plus jeunes de la province, Mirabel est la 18e ville en importance au Québec. Sur son immense territoire se côtoient des secteurs agricole, résidentiel, commercial et industriel.

Elle se positionne au 1er rang des villes de plus de 40 000 habitants au Québec pour le taux de vitalité économique et affiche le taux de croissance des travailleurs le plus élevé au Québec. À Mirabel, on M la vie !

– 30 –

Renseignements :

AgriRÉCUP
Christine Lajeunesse
Directrice pour l’est du Canada
450 804-4460
lajeunessec@agrirecup.ca

Ville de Mirabel
Service de l’environnement
450 475-2006
infoenvironnement@mirabel.ca