Au Nouveau-Brunswick du 1er au 12 novembre, Cleanfarms ramasse les pesticides agricoles indésirables et les vieux médicaments pour le bétail et les chevaux

Contenants de pesticides (périmés et non désirés) ainsi que des médicaments périmés (bétail et chevaux) recueillis lors d’une récente collecte tenue par Cleanfarms. — Photo gracieuseté de Cleanfarms

(ETOBICOKE, ON) le 25 octobre 2021 — Cleanfarms est de retour au Nouveau-Brunswick. Il tiendra des collectes à onze endroits du 1er au 12 novembre, de 9 h à 16 h. Les collectes permettront de recueillir les pesticides agricoles dont les producteurs ne veulent plus et les médicaments périmés destinés au bétail et aux chevaux.

Cleanfarms offre ce programme afin que les agriculteurs puissent éliminer de façon sécuritaire les matériaux indésirables et protéger l’environnement.

Ce programme de collecte des « Pesticides dont on ne veut plus et des médicaments périmés pour bétail et chevaux » profite d’un financement complet provenant des membres de Cleanfarms, fabricants d’intrants agricoles, et d’un partenariat avec l’Institut canadien de la santé animale (ICSA). Il s’agit d’une collecte triennale tenue en rotation dans différentes régions partout au Canada. Les agriculteurs peuvent utiliser le programme gratuitement.

« Les agriculteurs attendent le retour du programme dans leur région. Nous savons qu’ils désirent se débarrasser de ces vieux matériaux de façon sécuritaire et sans risque pour l’environnement. Cela les aide à garder leurs exploitations propres et durables, » de dire Barry Friesen, directeur administratif de Cleanfarms.

Depuis le lancement du programme, voilà plus de dix ans, 3,7 millions de kilogrammes de pesticides dont on ne veut plus et 52 000 kg de médicaments périmés destinés au bétail et aux chevaux ont été collectés dans tout le pays.

Cette année, les endroits suivants (en ordre alphabétique) tiendront des collectes :

  • DRUMMOND — New Denmark Trucking, 194 Station Road, 506-473-1086
  • FLORENCEVILLE-BRISTOL — McCain Produce, 16 McCain Produce Road, 506-392-3229
  • FRÉDÉRICTON — Co-op Home & Farm Supply Ltd., 317 Saint Mary’s Street, 506-458-9308
  • GAGETOWN — Appleman Farm Ltd., 16 Fox Road, 506-488-2147
  • HARTLAND — Hartland Agromart Ltd., 40 Industrial Drive, 506-392-7464
  • MONCTON — South Eastern Farmers Co-op, 200 Collishaw Street, 506-858-6600
  • PETIT-ROCHER — Chaleur Fertilizers, 558 Industrial Street, 506-783-4216
  • SAINT-ANDRÉ — Agromart Grand Falls, 38 chemin Després, 506-473-1941
  • SAINT-JEAN — Halifax Seed Co., 664 Rothesay Ave., 506-633-2032
  • SALISBURY — Cavendish, 3030 Frédéricton Rd., 506-372-9309
  • SUSSEX — Sussex Co-op, 25 Union Street, 506-432-1826

Les détails de l’événement sont disponibles sur Cleanfarms.ca sous la rubrique « Quoi recycler et où ». Les mesures de précautions reliées à la COVID-19 seront en place.

Les matériaux acceptés par Cleanfarms dans le cadre de ce programme incluent :

  • Les pesticides agricoles périmés ou non désirés (identifiés au moyen d’un numéro de contrôle des pesticides sur l’étiquette) et
  • Les pesticides commerciaux utilisés par les terrains de golf, de même que les produits antiparasitaires industriels et commerciaux (identifiés au moyen d’un numéro de produit antiparasitaire sur l’étiquette)
  • Les médicaments de santé animale utilisés dans l’élevage des animaux et des chevaux dans un contexte agricole (produits porteurs d’un numéro de série DIN, d’un numéro de série ou d’un numéro de produit de contrôle antiparasitaire sur l’étiquette).
  • Seuls les bidons partiellement remplis et ouverts d’adjuvants et de surfactants seront acceptés.

Le programme N’ACCEPTE PAS :

  • Fertilisants, solutions diluées, de grandes quantités de produits non ouverts et les semences traitées,
  • Aiguilles et objets tranchants, aliments médicamentés pour animaux, contenants d’aérosol, désinfectants, déchets de cliniques vétérinaires et médicaments, étiquettes d’identification et aérosols,
  • Tout autre déchet domestique dangereux,
  • Bidons pleins et non ouverts d’adjuvant et de surfactant.

Ce programme reviendra au Nouveau-Brunswick en 2024.

Au sujet de Cleanfarms

Cleanfarms est une organisation nationale, sans but lucratif. Financée par l’industrie, Cleanfarms offre au secteur agricole pancanadien des programmes de gestion de fin de vie. Cleanfarms travaille en collaboration avec plus de 70 membres de différents secteurs (pesticides, fertilisants, semences, plastiques agricoles et des médicaments pour la santé animale), ainsi qu’avec des agences partenaires et des gouvernements. Ensemble, il s’agit de s’assurer que les agriculteurs canadiens peuvent contribuer activement à un environnement sain et à un avenir durable.

Cleanfarms compte plus de dix ans d’expérience dans l’identification et l’aide au développement des marchés nord-américains de plastiques agricoles. Cleanfarms y parvient grâce à la conception et à la gestion continue de programmes de recyclage axés sur les besoins des agriculteurs. Les employés de Cleanfarms occupent des bureaux à Lethbridge (Alberta), à Moose Jaw (Saskatchewan), à Etobicoke (Ontario) et à Saint-Bruno-de-Montarville (Québec).

www.cleanfarms.ca

—30—

Contact média :
Barbara McConnell
media@cleanfarms.ca
Télép. : 613-471-1816
Cell. : 416-452-2373

La « Semaine de réduction des déchets » rappelle aux agriculteurs qu’ils peuvent toujours recycler les bidons vides de pesticides et de fertilisants

AgriRÉCUP rappelle aux agriculteurs qu’ils peuvent recycler les bidons (vides, rincés) de pesticides et d’engrais jusqu’à la fin du mois d’octobre. — Photo d’AgriRÉCUP

Les sites de collecte de déchets pour recyclage accepteront les déchets jusqu’à la fin du mois d’octobre —

SAINT-BRUNO-DE-MONTARVILLE, QC (le 18 octobre 2021) —La Semaine canadienne de réduction des déchets aura lieu la semaine prochaine, de lundi 18 au vendredi 22 octobre. Chaque jour de la semaine met en lumière des questions clés en les portant à l’attention des Canadiens. Jeudi sera le « jour des plastiques ». AgriRÉCUP profite de l’occasion pour rappeler aux agriculteurs canadiens qu’il est encore temps de recycler les contenants vides de pesticides et de fertilisants peut-être entreposés dans leur cour ou leur hangar à la ferme.

Comme organisation nationale de gestion, AgriRÉCUP récupère les déchets agricoles comme les bidons en plastique pour les recycler. AgriRÉCUP gardera ses sites de collecte ouverts et prêts à recevoir les bidons vides et rincés jusqu’à la fin du mois d’octobre.

Plus de 1 600 sites de collecte travaillent avec AgriRÉCUP. Ils acceptent des millions de contenants en plastique vides de 23 litres et moins tout au long de la saison de croissance. Le programme d’AgriRÉCUP évite que ces matériaux aboutissent dans l’environnement. Le programme les réinsère dans l’économie circulaire.

L’an dernier, les agriculteurs canadiens ont rapporté plus de 76 % des contenants mis sur le marché. Cela correspond à environ 5,5 millions de bidons vides. Depuis le début du programme de collecte voilà 30 ans, en tout, 137,4 millions de contenants ont pris le chemin du recyclage.

« Nous progressons constamment vers des taux plus élevés de récupération des cruches vides pour le recyclage. Nous remercions les agriculteurs canadiens d’avoir fait un succès de ce programme. Toutefois, nous proposons un défi aux producteurs. Cette année, nous visons 100 % de récupération, » de déclarer Barry Friesen, directeur administratif d’AgriRÉCUP.

Une fois recyclé, le plastique des bidons redevient utile sous une autre forme. Il sert à fabriquer des articles tels que des tuiles pour drainage agricole, des poteaux de clôture, du « bois » dimensionné utilisé en construction et des palettes en plastique.

Le recyclage des bidons vides (rincés trois fois) de pesticides et de fertilisants n’est qu’un des cinq programmes mis en œuvre par AgriRÉCUP. En tant qu’organisation de gestion mise en place par l’industrie, AgriRÉCUP concrétise l’engagement de ses membres (industrie des intrants et d’entreposage des cultures). AgriRÉCUP gère leurs produits et leurs emballages lorsque les agriculteurs n’en ont plus besoin. Les autres programmes sont :

  • Un programme national de recyclage des grands réservoirs et barils en plastique non consignés et servant pour les pesticides et les fertilisants.
  • Un programme national de collecte et d’élimination appropriée des pesticides et médicaments (non désirés ou périmés) pour bétail et pour chevaux.
  • Des programmes de recyclage des sacs-silos à grains et de la ficelle (provinces des Prairies).
  • Un programme d’élimination des sacs de semences et de pesticides dans l’est du Canada et des sacs de fertilisants au Québec.

AgriRÉCUP mène également une série de projets pilotes, de la Colombie-Britannique à l’Île-du-Prince-Édouard. Ceux-ci permettent de recueillir des données sur la façon de récupérer et de recycler le plastique usagé (pellicule d’enrubannage pour balles et ensilage, couvertures de silos). Ces informations permettront d’élaborer des programmes permanents.

Friesen ajoute : « AgriRÉCUP travaille avec les agriculteurs et les organisations agricoles pour mettre en place des programmes de recyclage et d’élimination responsable. Des programmes qui donnent aux agriculteurs la tranquillité d’esprit. En effet, ils réalisent que ces matériaux (déchets) arrivés à la fin de leur vie utile deviennent des ressources une fois gérées de manière responsable. » Friesen précise : « C’est bon pour les producteurs agricoles, pour l’environnement, et pour les affaires. »

Des renseignements sur l’emplacement des sites de collecte de plastique agricole se trouvent sur le site agrirecup.ca

Au sujet d’AgriRÉCUP

AgriRÉCUP est une organisation nationale, sans but lucratif. Financée par l’industrie, AgriRÉCUP offre au secteur agricole pancanadien des programmes de gestion de fin de vie. Elle travaille en collaboration avec plus de 70 membres de différents secteurs (pesticides, fertilisants, semences, plastiques agricoles et des médicaments pour la santé animale, ainsi qu’avec des agences partenaires et des gouvernements. Ensemble, il s’agit de s’assurer que les agriculteurs canadiens puissent contribuer activement à un environnement sain et à un avenir durable.

AgriRÉCUP compte plus de dix ans d’expérience dans l’identification et l’aide au développement des marchés nord-américains de plastiques agricoles. AgriRÉCUP y parvient grâce à la conception et à la gestion continue de programmes de recyclage axés sur les agriculteurs. Les employés d’AgriRÉCUP occupent des bureaux à Lethbridge (Alberta), à Moose Jaw (Saskatchewan), à Etobicoke (Ontario) et à Saint-Bruno-de-Montarville (Québec).

                                                                        —30—

Personne-ressource : Barbara McConnell, Cleanfarms Media
416-452-2373
bmcconnell@cleanfarms.ca

 

AgriRÉCUP et la région de la Montérégie annoncent un projet régional de récupération des plastiques agricoles sur l’ensemble de son territoire

SAINT-BRUNO-DE-MONTARVILLE, QC (le 12 octobre 2021) — La forte participation des agriculteurs aux projets pilotes locaux de récupération de plastiques agricoles et les succès cumulés à ce jour incitent d’autres MRC de la Montérégie à établir de nouveaux sites de collecte répartis sur tout son territoire. Le temps est donc venu d’élargir ce programme à l’ensemble des fermes montérégiennes qui souhaitent contribuer à la récupération de plastiques agricoles servant à la conservation et à la préservation du foin et de l’ensilage. Ils incluent les pellicules d’enrubannage, les sacs silos, les toiles, les ficelles et les filets. Ils seront valorisés et éviteront l’enfouissement.

« Aujourd’hui et pour les générations à venir, les agriculteurs favorisent une gestion écoresponsable de leur entreprise », a déclaré Christine Lajeunesse, directrice régionale chez AgriRÉCUP. Elle ajoute : « Ils ont à cœur la récupération des plastiques pour éviter qu’ils soient jetés ou qu’ils soient détruits autrement. Le projet de la Montérégie, combiné à d’autres projets pilotes d’AgriRÉCUP ailleurs au Québec et partout au Canada, contribue à mettre en œuvre la stratégie « zéro déchet plastique agricole ».

Pour éviter que ces plastiques aboutissent aux sites d’enfouissement, la région a choisi de les gérer de façon écoresponsable.

Site de collecte au garage municipal de Hinchinbrooke, MRC du Haut-Saint-Laurent

Maximiser le potentiel de récupération en Montérégie

« La Montérégie est le chef de file bioalimentaire du Québec et les partenaires de l’entente sectorielle pour le développement du bioalimentaire sont tous sensibles aux enjeux agroenvironnementaux qui se rattachent à ce secteur d’activité. L’arrivée d’un projet régional de récupération des plastiques agricoles pour l’ensemble de la Montérégie est donc accueillie avec enthousiasme d’autant plus qu’il correspond à des enjeux prioritaires en mobilisant les acteurs du domaine bioalimentaire et en favorisant la pérennité du territoire par l’implantation de pratiques écoresponsables » mentionne M. Patrick Bousez, président de la Table de concertation régionale de la Montérégie.

Le travail d’équipe : un gage de succès

« Le secteur agricole utilise divers plastiques agricoles, dont la plupart ne sont malheureusement pas récupérés. Grâce aux projets d’AgriRÉCUP conduits dans 15 MRC et régions du Québec, nous avançons vers une solution efficace à ce défi qui pourra être éventuellement étendue à l’ensemble des agriculteurs et agricultrices du Québec. Le gouvernement du Québec remercie à l’avance toutes les parties prenantes de leur collaboration au Programme de récupération et de valorisation des plastiques agricoles. Grâce à vous, nous faisons un pas de plus pour réduire nos déchets. », a fait savoir le ministre de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, ministre responsable de la Lutte contre le racisme et ministre responsable de la région de Laval, M. Benoit Charette.

En plus de l’appui et du financement du ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MELCC) et des partenaires de l’entente sectorielle pour le développement du secteur bioalimentaire de la Montérégie, d’autres organismes des secteurs public et privé collaborent aux projets pilotes de la Montérégie, notamment la Fédération de l’UPA de la Montérégie, Sollio Groupe Coopératif et les sites de collecte suivants :

  • La Coop Comax à Saint-Hyacinthe
  • La Coop Sainte-Hélène
  • Équipements Inotrac à Saint-Hyacinthe
  • BMR Sutton
  • JLD-Laguë à Pike River
  • Régie intermunicipale de gestion des matières résiduelles de Brome-Missisquoi (RIGMRBM) à Cowansville
  • Équipements Inotrac Iberville–Saint-Jean-sur-Richelieu
  • Écocentre de Lacolle
  • Soya Excel, Eco + à Saint-Charles-sur-Richelieu
  • Uniag Coopérative à Sainte-Martine
  • Garage municipal de Hinchinbrooke
  • Garage municipal de Saint-Anicet
  • Uniag Coopérative à Saint-Polycarpe
  • Coop Covris à Massueville
  • Uniag Coopérative à Napierville

Bien que la collecte soit volontaire, il est important de trier les différents plastiques par catégories et de s’assurer qu’ils soient exempts de débris. Ces critères optimisent le recyclage. Les plastiques peuvent être déposés dans des sacs de collecte AgriRÉCUP par catégories. Pour en apprendre davantage sur les collectes de plastiques agricoles, veuillez communiquer avec votre MRC ou visitez agrirecup.ca.

« La protection de l’environnement est une priorité pour la Fédération de l’UPA de la Montérégie. Les résultats de ce projet pilote sont probants : les agriculteurs de la Montérégie ont à cœur la récupération des plastiques agricoles. J’encourage donc tous les agricultrices et agriculteurs du territoire à participer dès maintenant à cette initiative qui se veut une bonne façon de faire partie de la solution en diminuant l’empreinte écologique de nos entreprises agricoles » affirme M. Jérémie Letellier, président de la Fédération de l’UPA de la Montérégie.

Le projet de récupération des plastiques agricoles dans la Montérégie fait partie d’un ensemble de projets pilotes menés par AgriRÉCUP en vue de mettre en place un programme permanent partout au Québec. AgriRÉCUP bénéficie d’une contribution financière du MELCC dans le cadre de ses projets.

À propos d’AgriRÉCUP

AgriRÉCUP est une organisation sans but lucratif vouée à la responsabilité environnementale par le biais d’une bonne gestion des déchets inorganiques agricoles. Les programmes d’AgriRÉCUP sont offerts partout au Canada. Ses programmes ont été imités à l’échelle internationale.

À propos de l’entente bioalimentaire de la Montérégie

L’entente sectorielle rassemble autour de la table une diversité de partenaires concernés par le secteur bioalimentaire que sont les directions régionales de la Montérégie-Est et de la Montérégie-Ouest, le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, la Table intersectorielle régionale en saines habitudes de vie de la Montérégie, le ministère des Affaires municipales et de l’Habitation, la Direction de la santé publique de la Montérégie, Tourisme Montérégie, la Fédération de l’UPA de la Montérégie, les 14 MRC de la Montérégie ainsi que l’Agglomération de Longueuil. Le montant global de l’entente totalise un peu plus d’un million de dollars échelonnés sur trois ans. Tandis que l’entente sectorielle actuelle prendra fin en mars 2022, des discussions sont en cours pour assurer son renouvellement.

Pour en savoir plus sur AgriRÉCUP — agrirecup.ca

Source

Christine Lajeunesse
AgriRÉCUP
Téléphone : 450 804-4460
Courriel : Lajeunessec@agrirecup.ca

L’étude du marché final des plastiques agricoles usagés aide AgriRÉCUP à planifier les futurs programmes de recyclage de ces plastiques

Les plastiques agricoles, tels que les contenants vides de pesticides et de fertilisants, recyclés dans le cadre des programmes d’AgriRÉCUP contribuent à l’objectif de l’organisation d’éviter que les déchets de plastiques agricoles aboutissent aux sites d’enfouissement. — Photo d’AgriRÉCUP

Etobicoke, ON (1 octobre 2021) — Dans le cadre de son objectif d’élaborer et de mettre en œuvre une stratégie complète, pancanadienne, de zéro déchet de plastiques agricoles, AgriRÉCUP a publié les résultats d’une évaluation des marchés finaux du recyclage des plastiques agricoles. L’évaluation est basée sur la capacité existante en Amérique du Nord. Elle inclut aussi les pressions du marché comme les changements de l’offre et de la demande.

L’étude a établi un point de référence pour les marchés finaux concernant leur portée et leur capacité d’accepter certains plastiques agricoles pour le recyclage. Les résultats obtenus éclaireront les prochaines étapes potentielles des programmes et des projets pilotes de recyclage des plastiques agricoles en place dans tout le Canada.

« Chez AgriRÉCUP, notre travail consiste à nous appuyer sur les succès des programmes de recyclage que nous avons mis en place. Ils permettent de progresser vers notre objectif de zéro déchet de plastiques agricoles au Canada, » de dire Barry Friesen, directeur administratif d’AgriRÉCUP. Friesen ajoute : « La pérennité et l’efficience des programmes de recyclage reposent sur la présence de marchés finaux viables. Notre équipe s’engage à faire en sorte que les matériaux collectés pour le recyclage dans le cadre des programmes d’AgriRÉCUP puissent être traités en Amérique du Nord. Recyclés, ils prennent la forme de nouveaux produits et emballages. »

L’étude classe les marchés finaux en fonction de leur niveau de stabilité fin 2019 et tout au long de 2020. Elle reflète la situation du marché au moment où ce rapport a été terminé. Elle sert de tremplin à une analyse en continu du marché par l’équipe d’AgriRÉCUP.

Friesen note également que les agriculteurs veulent être assurés que les matériaux qu’ils apportent au recyclage deviennent de nouveaux produits. Cette étude aide à répondre à ces questions. Elle explique pourquoi AgriRÉCUP recommande une approche mesurée en développement de programmes. Celle-ci est, en partie, basée sur les indications de marchés finaux viables, assurant une stabilité à long terme.

L’étude décrit également les différentes forces du marché. Celles qui influencent la disponibilité du marché final. On y note que de nombreuses initiatives du secteur privé et des pouvoirs publics en cours visent l’amélioration de la demande de contenu recyclé. Cet élan contribuera à la cohérence des exigences en matière de plastiques agricoles recyclés comme matières premières dans la fabrication.

Cette étude sur le marché final fait suite au rapport connexe, intitulé Caractérisation et gestion des plastiques agricoles sur les fermes canadiennes, publié au début du mois d’août. C’était là le tout premier rapport national sur la caractérisation des déchets. Il a permis d’identifier les types, la quantité d’emballages et de produits en plastique utilisés dans le secteur agricole, par secteur et par région au Canada.

Combinés, l’étude et le rapport fournissent des informations clés. Elles aideront à guider le secteur agricole qui explore les façons d’intégrer les emballages et les produits de plastiques agricoles afin qu’ils contribuent à l’économie circulaire émergente du Canada. Les informations aideront à déterminer les domaines à développer et fourniront une référence pour mesurer les succès futurs.

AgriRÉCUP a entrepris ces deux études avec l’appui financier du gouvernement du Canada par l’entremise d’Environnement et changement climatique Canada.

Au sujet d’AgriRÉCUP

AgriRÉCUP est une organisation nationale, sans but lucratif. Financée par l’industrie, AgriRÉCUP offre au secteur agricole pancanadien des programmes de gestion de fin de vie. Elle travaille en collaboration avec plus de 70 membres de différents secteurs (pesticides, fertilisants, semences, plastiques agricoles et des médicaments pour la santé animale), ainsi qu’avec des agences partenaires et des gouvernements. Ensemble, il s’agit de s’assurer que les agriculteurs canadiens peuvent contribuer activement à un environnement sain et à un avenir durable.

AgriRÉCUP compte plus de dix ans d’expérience dans l’identification et l’aide au développement des marchés nord-américains de plastiques agricoles. AgriRÉCUP y parvient grâce à la conception et à la gestion continue de programmes de recyclage axés sur les agriculteurs. Les employés d’AgriRÉCUP occupent des bureaux à Lethbridge (Alberta), à Moose Jaw (Saskatchewan), à Etobicoke (Ontario) et à Saint-Bruno-de-Montarville (Québec).

– 30-

Personne-ressource : Barbara McConnell, Cleanfarms Media
416-452-2373
bmcconnell@cleanfarms.ca

Les agriculteurs et acériculteurs de Mirabel peuvent maintenant recycler leurs plastiques agricoles et c’est gratuit!

MIRABEL, QC , le 22 septembre 2021 – Chaque année, les entreprises agricoles de la région de Mirabel doivent se departir de plusieurs tonnes de matières plastiques utilisées dans le cadre de leur production. Dans le cas des fermes, on parle surtout de pellicules pour l’enrobage de balles de foin, auxquelles s’ajoutent des sacs silos pour ensilage, des bâches, des filets et des ficelles et autres emballages. Pour ce qui est des érablières, il s’agit principalement des tubulures servant à acheminer l’eau d’érable à la cabane. À compter du 2 octobre prochain, tous ces producteurs pourront s’assurer que leurs plastiques pourront être recyclés en les déposant sans frais à un point de collecte dans la région. Cela permettra d’éviter leur enfouissement au dépotoir, leur incinération ou leur entreposage sur les fermes et dans les érablières et donnera la possibilité à ces matières d’être transformées en de nouveaux produits. Le site de collecte est situé à l’Écocentre de Sainte-Scholastique à Mirabel.

Cette collecte constitue un projet pilote qui est le fruit d’une collaboration entre AgriRÉCUP, la Ville de Mirabel, Synergie Économique Laurentides, le Syndicat local de l’UPA de Sainte‑Scholastique – Mirabel et le ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques du Québec. Elle représente un élargissement de la collecte de pellicules d’enrobage précédemment mise sur pied par la Ville de Mirabel. La collaboration entre les différents acteurs doit notamment permettre de susciter la participation d’un plus grand nombre de producteurs afin d’augmenter les taux de récupération dans la région. Le projet pilote a pour but d’aider à établir d’ici deux ans des programmes permanents de récupération des plastiques agricoles et des tubulures d’érablières dans la vaste majorité des régions agricoles du Québec. Ces programmes devront à la fois satisfaire les besoins de producteurs et mener à la récupération d’une matière de qualité en vue du recyclage.

Le territoire de la Ville de Mirabel compte environ 88 fermes utilisant des pellicules d’enrobage et 57 producteurs acéricoles. « Cette initiative représente un grand pas pour Mirabel en termes de développement durable en raison, notamment, de l’importance du nombre d’agriculteurs et d’acériculteurs sur le territoire. Il va sans dire que l’utilisation du plastique à usage unique engendre beaucoup de pollution et que, plus nous mettrons sur pied des alternatives écologiques, plus nous contribuerons à créer un monde plus sain pour les générations à venir. Un pas de plus dans la bonne direction est entrepris à Mirabel avec l’instauration de ce type de recyclage et nous en sommes très fiers.» – Patrick Charbonneau, maire suppléant de la Ville de Mirabel.

« Le succès de cette collecte dépend d’une forte participation des producteurs et de la bonne préparation des plastiques usagés, insiste Christine Lajeunesse, directrice d’AgriRÉCUP pour l’est du Canada. Les agriculteurs et les producteurs de sirop d’érable de Mirabel, comme ceux partout au Québec, veulent garder leurs terres propres et assumer leurs responsabilités par rapport à l’environnement. En mettant sur pied une collecte qui répond à leurs besoins et qui s’appuie sur une collaboration de tout le secteur à l’échelle locale, nous augmentons la probabilité qu’ils soient nombreux à participer à la saine gestion des plastiques agricoles souhaitée. »

Les producteurs sont invités à s’informer sur les détails du programme, dont les matières acceptées et leur méthode de préparation, en visitant le https://mirabel.ca/collectes-et-ecocentres ou en appelant le service de l’environnement de la Ville de Mirabel au 450-475-2006.

« Le secteur agricole utilise divers plastiques agricoles, dont la plupart ne sont malheureusement pas récupérés. Grâce aux projets pilotes d’AgriRÉCUP, menés dans plusieurs MRC et régions du Québec, nous avançons vers une solution efficace à ce défi. Le réseau pourra éventuellement être accessible à l’ensemble des agriculteurs et agricultrices du Québec. Le gouvernement du Québec remercie à l’avance toutes les parties prenantes de leur collaboration au Programme de récupération et de valorisation des plastiques agricoles. Grâce à vous, nous faisons un pas de plus pour réduire nos déchets », a fait savoir le ministre de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, ministre responsable de la Lutte contre le racisme et ministre responsable de la région de Laval, M. Benoit Charette.

À propos d’AgriRÉCUP

AgriRÉCUP est une organisation sans but lucratif vouée à la responsabilité environnementale par le biais d’une bonne gestion des déchets inorganiques agricoles. Les programmes d’AgriRÉCUP sont offerts partout au Canada. Ses programmes ont été imités à l’échelle internationale. Pour en savoir plus sur AgriRÉCUP, visitez le agrirecup.ca.

À propos de la Ville de Mirabel

Alors qu’elle célèbre en 2021 son 50e anniversaire, la Ville de Mirabel se hisse au 6e rang des villes québécoises où il fait bon vivre. Comptant près de 60 000 citoyens, parmi les plus jeunes de la province, Mirabel est la 18e ville en importance au Québec. Sur son immense territoire se côtoient des secteurs agricole, résidentiel, commercial et industriel.

Elle se positionne au 1er rang des villes de plus de 40 000 habitants au Québec pour le taux de vitalité économique et affiche le taux de croissance des travailleurs le plus élevé au Québec. À Mirabel, on M la vie !

– 30 –

Renseignements :

AgriRÉCUP
Christine Lajeunesse
Directrice pour l’est du Canada
450 804-4460
lajeunessec@agrirecup.ca

Ville de Mirabel
Service de l’environnement
450 475-2006
infoenvironnement@mirabel.ca

Les producteurs de sirop d’érable de la MRC du Granit pourront recycler gratuitement leurs tubulures à compter du 1er septembre

AgriRÉCUP Logo

Lac-Mégantic, le 17 août 2021 – Chaque année, les 420 entreprises acéricoles de la MRC du Granit doivent remplacer environ 200 tonnes de tubulures de plastique dont elles se servent pour acheminer l’eau d’érable à la cabane. À partir du 1er septembre, les acériculteurs pourront s’assurer que leurs tubulures arrivées en fin de vie seront recyclées gratuitement en les apportant à un point de collecte dans la région. Cela permettra d’éviter leur enfouissement au dépotoir, leur incinération ou leur entreposage dans les érablières et donnera la possibilité aux tuyaux d’être transformés en de nouveaux produits par l’entremise d’Environek de Sainte-Marie. Le dépôt des tubulures se fera à l’entreprise SLM Récupération maintenant AIM Recyclage située au 9109, route 204 à Frontenac.

Cette collecte volontaire constitue un projet pilote collaboratif mis sur pied par AgriRÉCUP, la MRC du Granit et le Syndicat local de l’UPA de Granit et Frontenac ainsi que le Ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques du Québec et s’étendra jusqu’à mars 2022.

Le projet vise à atteindre deux objectifs. D’abord augmenter le taux de récupération de la tubulure dans la MRC du Granit. Puis, aider à établir un programme permanent de récupération des tubulures d’érablières dans toutes les régions acéricoles du Québec. Le programme permanent efficace satisfera aux besoins des producteurs tout en produisant une matière de qualité pour le recyclage.

Avec plus de quatre millions d’entailles sur son territoire, la MRC du Granit s’avère la principale productrice de sirop d’érable en Estrie. « La filière acéricole est un moteur de développement dans la MRC du Granit, a déclaré la préfet de la MRC du Granit, Marielle Fecteau. Ce partenariat avec AgriRÉCUP s’inscrit donc parfaitement dans notre volonté d’atteindre l’équilibre entre le développement et la protection de ressources naturelles qui font la renommée de notre territoire. J’invite tous les producteurs et productrices acéricoles à bénéficier gratuitement du site de collecte, car le recyclage de la tubulure, en plus de donner une deuxième vie au plastique, permet de protéger nos forêts et nos érablières. »

En plus des tuyaux maîtres et de la tubulure de « 5/16», le programme accepte également les raccords et les chalumeaux en plastique. Ceux-ci seront ensuite transportés à l’entreprise beauceronne Environek afin d’y être transformés en granules qui seront vendues à des manufacturiers de produits en plastique recyclé pour la fabrication de drains agricoles, de contenants divers, de tuteurs pour les arbres et autres.

Avant d’apporter leurs tubulures au site de collecte, il est important qu’elles soient bien préparées : la tubulure 5/16″ doit être séparée des tuyaux maîtres. Tous doivent être exempts de contaminants. Il est particulièrement important de retirer la broche et les pièces métalliques connexes.

Les acériculteurs sont invités à consulter tous les détails du mrcgranit.qc.ca/fr/services-aux-citoyens/collectes.

«Le succès de cette collecte dépend d’une forte participation des producteurs et de la bonne préparation des tubulures usagées, insiste Christine Lajeunesse, directrice d’AgriRÉCUP. « Les acériculteurs de la MRC du Granit sont des gens passionnés qui ont à cœur leur territoire. C’est en travaillant ensemble de cette façon que l’on pourra arriver à bien gérer les tubulures en fin de vie et préserver les érablières. »

Ce projet pilote s’inscrit dans le Programme de récupération et de valorisation des plastiques agricoles d’AgriRÉCUP qui vise le zéro déchet dans le domaine de l’agriculture partout au Canada. AgriRÉCUP organise déjà dans la MRC la récupération des emballages de semences, de fertilisants et de pesticides ainsi que la collecte de  pesticides et médicaments périmés. À ce jour, AgriRÉCUP compte quelque 120 sites de collecte exploités par des entreprises partenaires à travers la province.

Le secteur agricole utilise divers plastiques agricoles, dont la plupart ne sont malheureusement pas récupérés. Grâce aux projets pilotes d’AgriRÉCUP, conduits dans 15 MRC et régions du Québec, nous avançons vers une solution efficace à ce défi. Le réseau pourra éventuellement être accessible à l’ensemble des agriculteurs et agricultrices du Québec. Le gouvernement du Québec remercie à l’avance toutes les parties prenantes de leur collaboration au Programme de récupération et de valorisation des plastiques agricoles. Grâce à vous, nous faisons un pas de plus pour réduire nos déchets », a fait savoir le ministre de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, ministre responsable de la Lutte contre le racisme et ministre responsable de la région de Laval, M. Benoit Charette.

À propos d’AgriRÉCUP

AgriRÉCUP est une organisation sans but lucratif vouée à la responsabilité environnementale par le biais d’une bonne gestion des déchets inorganiques agricoles. Les programmes d’AgriRÉCUP sont offerts partout au Canada. Ses programmes ont été imités à l’échelle internationale. Pour en savoir plus sur AgriRÉCUP, visitez agrirecup.ca.

À propos de la MRC du Granit

La MRC du Granit, située aux confins des Cantons-de-l’Est et à la frontière de la Beauce et de l’état du Maine, compte à travers les 20 municipalités de son territoire une population résolument tournée vers l’avenir, imaginative, créative, unie. Les citoyens sont engagés dans le développement de leur milieu, s’activent à la protection de leur environnement et participent à façonner, à leur image, une communauté accueillante et dynamique. Enfin, la MRC du Granit offre des services efficients et adaptés qui favorisent le développement harmonieux de la collectivité sur le plan économique, social et culturel ainsi que la mise en valeur de son patrimoine naturel.

– 30 –

Renseignements :

AgriRÉCUP
Christine Lajeunesse
Directrice pour l’est du Canada
450 804-4460
lajeunessec@agrirecup.ca


MRC du Granit
Véronique Lachance
Agente aux communications
819 583-0181, poste 117
vlachance@mrcgranit.qc.ca

AgriRÉCUP publie les résultats d’une étude de référence sur les plastiques agricoles générés à la ferme

ETOBICOKE, ON (3 août 2021) — AgriRÉCUP a mené un projet de recherche pendant dix-huit mois. Il visait à identifier les types, la quantité d’emballages et de produits en plastique utilisés dans le secteur agricole canadien. Le tout premier rapport de référence national publié par Agriculture documente la quantité de ces plastiques générée par secteur et par région au pays.

Intitulé « Caractérisation et gestion des plastiques agricoles dans les fermes canadiennes », pour consulter le rapport allez au site Web de l’Agence canadienne de l’environnement à agrirecup.ca.

Cette recherche présente des données précises qui contribueront à guider le secteur agricole dans son exploration sur la façon dont les emballages et les produits en plastique agricole peuvent alimenter l’économie circulaire émergente au Canada.

L’enrubannage pour balles permet d’entreposer les aliments pour bétail, comme l’ensilage, jusqu’à ce qu’ils soient servis. Dans le cadre du projet pilote d’AgriRÉCUP, maintenant, ce plastique agricole usagé peut être récupéré pour le recycler. — Photo d’AgriRÉCUP

« Ces données deviennent disponibles à un moment important. Il y a une activité considérable au niveau mondial visant à changer la façon dont les plastiques sont gérés », note Barry Friesen, directeur exécutif de AgriRÉCUP. « Plus près de chez nous, nous pouvons maintenant mesurer nos progrès au moment même où de nouvelles initiatives sont mises en place, qui complètent à la fois les programmes de recyclage établis et très performants et l’engagement continu de la communauté agricole à faire encore plus. »

La recherche a été financée en partie par Environnement et Changement climatique Canada.

Seule organisation de gérance de l’industrie agricole au Canada, AgriRÉCUP contribue activement à un environnement plus sain et à un avenir durable pour l’agriculture canadienne. Concrètement, elle élabore et exploite des programmes dans tout le Canada. Conçus spécifiquement pour les agriculteurs, ces programmes les aident à gérer les matières plastiques arrivées à la fin de leur vie utile.

AgriRÉCUP exploite actuellement un programme pancanadien qui récupère les contenants vides de pesticides et d’engrais de 23 litres et moins. Le programme est en activité depuis 30 ans. En 2020, 76 % des contenants vides ont été récupérés pour être recyclés.

L’un des programmes les plus récents de AgriRÉCUP qui aide les agriculteurs de la Saskatchewan à recycler les sacs à grains a vu les volumes de collecte augmenter considérablement depuis l’instauration de ce programme. En 2018, AgriRÉCUP a récupéré 1 257 tonnes de sacs à grains. En 2020, les agriculteurs de la Saskatchewan ont doublé ce chiffre, en retournant 2 536 tonnes de sacs à grains pour le recyclage.

« Les plastiques agricoles comme les sacs à grains, les pellicules pour balles et ensilage et les contenants sont essentiels à l’agriculture moderne. Ils permettent un stockage et une livraison efficaces des produits à la ferme », indique M. Friesen, ajoutant que « notre taux de récupération élevé pour le recyclage des contenants, combiné à des augmentations substantielles des volumes de sacs à grains sur une courte période, démontre que les agriculteurs veulent recycler. Il appartient à des organisations comme AgriRÉCUP de veiller à ce que des programmes pratiques et personnalisés répondant à leurs besoins soient mis à leur disposition. »

La recherche évalue à près de 62 000 tonnes la quantité annuelle de produits et d’emballages de plastique utilisés par les agriculteurs canadiens. Plus de la moitié de cette quantité, environ 53 %, est générée dans les provinces des Prairies. L’Ontario et le Québec ajoutent 37 %. Enfin, la Colombie-Britannique et les Maritimes complètent le tout avec sept et trois pour cent respectivement.

Les différents produits de base et les pratiques agricoles impactent les types et les quantités de plastiques agricoles utilisés. Les grandes cultures (céréales et oléagineux) et les cultures pour le bétail (foin, fourrage) représentent 59 % de la quantité totale générée annuellement. Il s’agit de sacs-silos à grains, de pellicule d’enrubannage (foin d’ensilage, balles), enrubannage (foin pressé) et bâche pour silos fosses. Les productions légumières (plein champ ou en serre) représentent 10 % du total annuel. Elles utilisent des articles comme les plateaux de propagation et les pellicules de serre.

Le rapport détaille l’utilisation du plastique dans d’autres secteurs et par province.

« AgriRÉCUP récupère actuellement environ 6 000 tonnes de plastiques agricoles par an dans le cadre de sa programmation actuelle. Ce chiffre est en hausse par rapport à environ 2 000 tonnes en 2015 », précise M. Friesen. « Avec l’appui du Programme canadien des priorités stratégiques en agriculture d’Agriculture et Agroalimentaire Canada, AgriRÉCUP lance six projets pilotes qui sont conçus pour aider à récupérer une plus grande partie des plastiques agricoles essentiels et à fort volume. Nous prévoyons que les chiffres de récupération augmenteront d’année en année », indique M. Friesen.

Recommandations de l’étude de recherche

Dans le rapport, AgriRÉCUP note qu’une stratégie nationale en plusieurs étapes est nécessaire pour permettre à l’industrie de récupérer davantage de plastiques qui peuvent être recyclés dans l’économie canadienne, notamment :

  • Une sensibilisation accrue des agriculteurs aux possibilités d’utiliser les programmes existants mis en place pour eux ;
  • La conception de meilleures pratiques de gestion par le biais de projets pilotes afin d’établir des procédures appropriées de préparation pour assurer la recyclabilité des plastiques récupérés. Cela permettra de passer des projets pilotes à des programmes permanents ;
  • La conception de technologies qui améliorent la qualité des matériaux collectés avant leur livraison aux marchés finaux ;
  • La conception et l’autorisation de processus qui incorporent les plastiques agricoles usagés dans la fabrication de nouveaux produits ;
  • Le soutien, le cas échéant, d’une politique basée sur la responsabilité élargie des producteurs. Cela permettrait de compter sur une source de financement stable afin de supporter les coûts des programmes et ceux du recyclage à long terme.

Barry Friesen explique : « Le fait que des programmes de gestion des plastiques de longue date aient été mis en place et exploités volontairement par l’industrie agricole au Canada témoigne de l’avance de ce secteurִ », souligne M. Friesen. « Nos efforts continueront à se concentrer sur l’expansion du recyclage dans le secteur agricole pour aider les agriculteurs à atteindre leurs objectifs de durabilité. »

AgriRÉCUP est l’organisme de l’industrie agricole dédié à la saine gouvernance en agriculture. Il contribue à un environnement plus sain et à un futur plus durable. AgriRÉCUP récupère et recycle les plastiques agricoles, y compris les emballages et les produits en plastique de l’industrie. AgriRÉCUP est financé par ses membres œuvrant dans les secteurs de la protection des cultures, des semences, des fertilisants, des médicaments vétérinaires et des sacs-silos à grains. Les employés d’AgriRÉCUP occupent des bureaux à Lethbridge (Alberta), à Moose Jaw (Saskatchewan), à Etobicoke (Ontario) et à Saint-Bruno-de-Montarville (Québec).

AgriRÉCUP mobilise la région de Chaudière-Appalaches autour d’un projet pilote de collecte de plastiques agricoles

AgriRÉCUP Logo


Saint-Bruno-de-Montarville, le 28 juillet 2021 —
AgriRÉCUP, les neufs MRC de la région de Chaudière-Appalaches, les représentants de l’UPA régionale et le gouvernement du Québec collaborent afin de trouver une solution pour le recyclage du plastique agricole.

L’objectif de cette démarche est de mettre en place, en 2021, un projet pilote pour la récupération de certains plastiques utilisés pour la conservation du foin et de l’ensilage. Ainsi, les agriculteurs de la région joueront un rôle de premier plan pour réaliser la stratégie « zéro déchet de plastique agricole ».

Paul Vachon, préfet de la MRC des Appalaches précise : « Le comité de travail mis en place pour le projet réunit non seulement l’expertise d’AgriRÉCUP, mais également tous les acteurs clés de notre région. Le succès de cette démarche repose ainsi sur cette grande et belle collaboration régionale. Tout seul on va peut-être plus vite, mais ensemble on va beaucoup plus loin. »

Vachon conclut : « Le recyclage des plastiques agricoles est un enjeu environnemental majeur pour notre région, car l’agriculture en est une activité économique importante. Notre souhait est de faire en sorte que ces déchets polluants deviennent une ressource bénéfique pour nos communautés. »

Site de collecte Soya Excel, Éco + à Saint-Charles-sur-Richelieu implanté par AgriRÉCUP dans le cadre du projet pilote sur le recyclage des plastiques agricoles. Les sites de collecte participants favorisent un tri des plastiques par catégories.

Selon l’étude de RECYC-QUÉBEC dévoilée en 2019 sur les plastiques agricoles générés au Québec, on estime que la région utilise environ 1 030 tonnes de plastique souple. Cela comprend : les pellicules d’enrubannage pour balles, les bâches pour silo-fosses et les sacs silos. De plus, on évalue à 160 tonnes la quantité de plastique de type polypropylène. Cela comprend les ficelles et les filets.

« Le secteur agricole utilise divers plastiques agricoles, dont la plupart ne sont malheureusement pas récupérés. Grâce aux projets pilotes d’AgriRÉCUP, conduits dans 15 MRC et régions du Québec, nous avançons vers une solution efficace à ce défi, qui pourra être éventuellement étendue à l’ensemble des agriculteurs et agricultrices du Québec. Le gouvernement du Québec remercie à l’avance toutes les parties prenantes de leur collaboration au Programme de récupération et de valorisation des plastiques agricoles. Grâce à vous, nous faisons un pas de plus pour réduire nos déchets. », a fait savoir le ministre de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, ministre responsable de la Lutte contre le racisme et ministre responsable de la région de Laval, M. Benoit Charette.

S’engager de façon proactive

Ça fait déjà plus de 10 ans que de nombreux intervenants tentent de trouver des alternatives écologiques permettant une saine gestion du plastique d’ensilage utilisé dans la région de Chaudière-Appalaches.

Christine Lajeunesse, directrice chez AgriRÉCUP, est du Canada, explique : « Tous les intervenants de la région de Chaudière-Appalaches ont répondu présents quand nous leur avons proposé ce projet pilote. La volonté de faire quelque chose pour cette problématique était tellement forte que nous avons accepté d’en faire un projet pilote régional. » 

Comment participer au projet ?

 Pour savoir comment se déploiera le projet dans la région et comment vous pourrez disposer de ce plastique, vous pouvez communiquer avec votre MRC ou avec l’UPA. L’information sera aussi disponible sur le web d’AgriRÉCUP. Lisez le bulletin ou la page Facebook de votre municipalité. Des dépliants fournissant tous les détails sur le projet pilote seront aussi disponibles sous peu.

Nous tenons à remercier les sites de collectes qui ont généreusement accepté de collaborer au projet. Tous les agriculteurs intéressés pourront apporter gratuitement le plastique aux sites de collecte suivants :

  • Écocentre de Saint-Côme-Linière
  • Écocentre de Sainte-Marie
  • Écocentre de Disraeli
  • Écocentre de L’Islet
  • Écocentre de Saint-Flavien
  • Municipalité de Saint-Gédéon de Beauce
  • Unicoop coopérative agricole de Sainte-Hénédine
  • LET à Armagh
  • BMR La Coop Seigneurie à Saint-Narcisse-de-Beaurivage
  • Location Dalji à Saint-Isidore
  • Meunerie de Saint-Frédéric

L’ajout de points de collecte est à prévoir à l’automne selon l’avancement du projet afin d’offrir un service de proximité aux agriculteurs.

Au sujet d’AgriRÉCUP 

AgriRÉCUP est une organisation sans but lucratif vouée à la responsabilité environnementale par le biais d’une bonne gestion des déchets inorganiques agricoles. Les programmes d’AgriRÉCUP sont offerts partout au Canada. Ses programmes ont été imités à l’échelle internationale.

Le projet de récupération de plastiques agricoles dans la région de Chaudière-Appalaches fait partie d’un ensemble de projets pilotes menés par AgriRÉCUP en vue de mettre en place un programme permanent partout au Québec. AgriRÉCUP bénéficie d’une contribution financière du MELCC dans le cadre de ses projets.

– 30 –

Pour en savoir plus sur AgriRÉCUP — agrirecup.ca

Sources

Christine Lajeunesse
AgriRÉCUP
Téléphone : 450 804-4460
Courriel : Lajeunessec@agrirecup.ca

Corinne Tardif-Paradis
MRC Robert-Cliche
Téléphone 418 774-9828
Courriel : pdza@beaucerc.com

AgriRÉCUP précise les régions où se tiendront, cet automne, les collectes de pesticides agricoles et médicaments (bétail et chevaux) non désirés ou périmés

Contenants de pesticides et de médicaments (bétail et chevaux) non désirés, rapportés lors d’une collecte tenue par AgriRÉCUP.

(Etobicoke, Ontario) 12 juillet 2021 — AgriRÉCUP précise les régions où se tiendront ses prochaines collectes régionales de pesticides agricoles non désirés et de médicaments périmés pour le bétail, les chevaux et la volaille. Les agriculteurs pourront se débarrasser de ces matières agricoles en toute sécurité et de façon écologique.

À l’automne, AgriRÉCUP tiendra plus de 70 événements de collecte dans cinq régions :

  • Nord de la Saskatchewan — du 4 au 8 octobre, à 20 endroits
  • Colombie-Britannique — Okanagan, Intérieur, Kootenay, 12 — 22 octobre, à 11 endroits
  • Sud de l’Alberta — du 25 au 29 octobre, à 20 endroits
  • Nouveau-Brunswick — du 1erau 11 novembre
  • Nord de la Saskatchewan — du 1er au 12 octobre, à 11 endroits

« Nous offrons ce programme gratuitement aux agriculteurs. Ainsi, ils peuvent éliminer des entrepôts de leurs exploitations les produits chimiques agricoles non désirés, périmés. Ceux-ci peuvent inclure d’anciens pesticides agricoles et des médicaments pour animaux d’élevage. Grâce à ce programme, nous aidons les agriculteurs à garder leurs exploitations propres et durables. Son utilisation leur procure la tranquillité d’esprit sachant qu’AgriRÉCUP éliminera ces matériaux en toute sécurité », a déclaré Barry Friesen, directeur administratif chez AgriRÉCUP.

L’industrie de la phytoprotection, en partenariat avec l’Institut canadien de la santé animale (ICSA), couvre la totalité des coûts de fonctionnement du programme et ceux de l’élimination sécuritaire des matériaux. L’incinération à haute température assure la gestion sécuritaire de ces déchets.

« L’ICSA et ses membres sont fiers de soutenir les collectes d’AgriRÉCUP » de dire Dre Catherine Filejski, présidente et directrice générale de l’ICSA. Elle ajoute : « En tant que secteur, l’industrie canadienne de la santé animale concrétise son engagement par l’adoption de pratiques innovantes et durables, tant au sein de nos chaînes d’approvisionnement qu’après la vente des produits aux utilisateurs finaux. »

Depuis le début des collectes et de l’élimination sécuritaire des pesticides et des médicaments (bétail et chevaux) non désirés et périmés, le programme a permis d’éliminer en toute sécurité 3,7 millions de kilogrammes de ces pesticides et 47 800 kg de ces médicaments.

AgriRÉCUP effectue une rotation triennale de ce programme de collecte de sorte que les événements reviennent dans les régions tous les trois ans, en fonction des réactions des participants. Les événements de collecte sont programmés chez les détaillants agricoles locaux pour en faciliter l’accès. Les informations seront continuellement mises à jour sur le site Web d’AgriRÉCUP sous la rubrique « Quoi recycler et où ? » Au besoin, les précautions COVID-19 seront mises en place, en fonction des exigences régionales en matière de santé publique.

Les matériaux acceptés par AgriRÉCUP dans le cadre de ce programme incluent :

  • Les pesticides agricoles périmés ou non désirés (identifiés au moyen d’un numéro de contrôle des pesticides sur l’étiquette) et
  • Les pesticides commerciaux utilisés par les terrains de golf, de même que les produits antiparasitaires industriels et commerciaux (identifiés au moyen d’un numéro de produit antiparasitaire sur l’étiquette)
  • Les médicaments utilisés à la ferme pour le bétail, la volaille ou les chevaux (identifiés par un numéro DIN, un numéro de série, un numéro de notification ou un numéro de produit antiparasitaire sur l’étiquette).

Le programme N’ACCEPTE PAS :

  • Fertilisants, solutions diluées, de grandes quantités de produits non ouverts et les semences traitées
  • Aiguilles et objets tranchants, aliments médicamentés pour animaux, contenants d’aérosol, désinfectants, déchets de cliniques vétérinaires et médicaments, étiquettes d’identification et aérosols
  • De même que tout autre déchet domestique dangereux.

AgriRÉCUP est une organisation canadienne de gérance à but non lucratif. Elle est financée par des membres des industries de la protection et de l’entreposage des cultures, ainsi que ceux de la santé animale. AgriRÉCUP collabore avec les membres de l’industrie, les organisations et les associations agricoles, de même que les gouvernements. Cela permet d’assurer aux producteurs agricoles canadiens une alternative pour gérer leurs déchets agricoles de façon responsable. AgriRÉCUP offre des solutions de recyclage et d’élimination des déchets agricoles non organiques générés à la ferme. Outre le programme de collecte des pesticides et médicaments (bétail et chevaux) non désirés et périmés, AgriRÉCUP collecte aussi d’autres matériaux. Cela inclut les contenants vides de pesticides et de fertilisants agricoles en plastique, les sacs-silos à grains et la ficelle. Dans l’est du Canada, AgriRÉCUP collecte les sacs de semences et les sacs de fertilisants (au Québec seulement) pour une élimination responsable. AgriRÉCUP occupe des bureaux à Lethbridge (Alberta), à Moose Jaw (Saskatchewan), à Etobicoke (Ontario) et à Saint-Bruno-de-Montarville (Québec).

Si vous avez des questions concernant quels produits sont acceptés dans ce programme de collecte, veuillez téléphoner au 877-622-4460 ou envoyez un courriel à AgriRÉCUP à info@agrirecup.

www.agrirecup.ca

 

Lancement du programme de récupération des plastiques agricoles : Objectif zéro enfouissement


Saint‐Jean‐sur‐Richelieu, le 30 juin 2021 – Compo‐Haut‐Richelieu inc. et AgriRÉCUP, en partenariat avec la MRC du Haut‐Richelieu, l’UPA du Haut‐Richelieu et le gouvernement du Québec et avec la collaboration de l’entreprise Équipements Inotrac, sont fiers de lancer officiellement le Programme de récupération des plastiques agricoles auprès des producteurs de l’ensemble du territoire de la MRC du Haut‐Richelieu.

Le Programme de récupération des plastiques agricoles cible les pellicules pour balles de foin, les bâches, les sacs silos, les ficelles et les filets qu’utilisent les producteurs. Grâce au projet pilote réalisé avec succès en 2020 auprès de 33 fermes de la région, on évalue à 1 146 kg la quantité de ces plastiques utilisée par ferme chaque année. Pour l’ensemble des 178 entreprises agricoles de la MRC du Haut‐ Richelieu, cela représente un potentiel de 203 988 kg par an de plastiques qui devraient être recyclés1.

« Le secteur agricole utilise divers plastiques agricoles, dont la plupart ne sont malheureusement pas récupérés. Grâce aux projets pilotes d’AgriRÉCUP, conduits dans 15 MRC et régions du Québec, nous avançons vers une solution efficace à ce défi, qui pourra être éventuellement étendue à l’ensemble des agriculteurs et agricultrices du Québec. Le gouvernement du Québec remercie à l’avance toutes les parties prenantes de leur collaboration au Programme de récupération et de valorisation des plastiques agricoles. Grâce à vous, nous faisons un pas de plus pour réduire nos déchets. », a fait savoir le ministre de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, ministre responsable de la Lutte contre le racisme et ministre responsable de la région de Laval, M. Benoit Charette.

Récupérer les plastiques agricoles : c’est simple!
Après avoir été secoués pour retirer le maximum de débris, les plastiques doivent être triés par catégorie (pellicules, bâches et sacs silos, ficelles et filets). Ils peuvent être ensuite déposés dans des sacs AgriRÉCUP ou pressés en ballots. Les sacs sont disponibles dans les sites de collectes. Une fois les sacs remplis et bien attachés, ils pourront être rapportés au site de collecte aux espaces désignés et selon l’horaire des sites.

Pour les pellicules et les bâches, les producteurs sont encouragés à plutôt utiliser une presse pour la compression des pellicules directement à la ferme. Cette méthode est appréciée pour la précieuse économie de temps et d’espace qu’elle engendre pour les producteurs. Elle crée des ballots d’environ 450 kg chacun qui rendent beaucoup plus faciles l’entreposage au site de collecte et l’optimisation du transport. On estime alors à deux ou trois le nombre de visites requises par année aux sites de collecte.

Dans le Haut‐Richelieu, deux sites de collectes sont disponibles pour les producteurs : Équipements Inotrac à Saint‐Jean‐sur‐Richelieu dans le secteur Iberville (selon les heures d’ouverture) et l’écocentre de Lacolle (1er mercredi de chaque mois à comp er du 7 juillet).

Aide financière pour presse
Pour favoriser l’utilisation des presses, Compo‐Haut‐Richelieu et AgriRÉCUP ont constitué un fonds de 10 000 $ afin d’offrir aux producteurs une aide financière de 500 $ sur le coût d’achat de 1 200 $. Les vingt premiers producteurs intéressés pourront donc se procurer une presse au montant de 700 $ auprès de Compo‐Haut‐Richelieu qui se chargera de faire les commandes auprès d’un fournisseur régional pour plus d’efficacité. Pour bénéficier de cette aide financière, les producteurs doivent compléter le formulaire disponible sur la page web du programme.

Les producteurs qui souhaitent construire eux‐mêmes leur presse devront s’assurer de respecter les dimensions réglementaires et sont invités à utiliser le plan de construction disponible. Une vidéo de démonstration est également disponible en ligne.

Séance d’information virtuelle
Une présentation virtuelle du programme sera offerte aux producteurs le 13 juillet à 19 h 30. Durant la séance, les participants en apprendront davantage sur le programme et pourront poser leurs questions. La séance incluant la période de questions est d’une durée d’une heure.

Une page Web dédiée
Les producteurs agricoles trouveront toutes les informations concernant ce programme, l’aide financière disponible, les plans de la presse et une vidéo d’utilisation ainsi que les coordonnées et horaires des sites de collectes en ligne sur la nouvelle page, compo.qc.ca/plastiques‐agricoles.

AgriRÉCUP
AgriRÉCUP est une organisation, sans but lucratif, vouée à la responsabilité environnementale par le biais d’une valorisation adéquate des déchets agricoles. Leurs programmes de gestion des plastiques agricoles et autres déchets inorganiques des fermes du Canada ont acquis une réputation d’excellence de par le monde.

Compo‐Haut‐Richelie, Inc.
Compo‐Haut‐Richelieu inc. est une société d’économie mixte responsable de la gestion intégrée des matières résiduelles pour les 14 municipalités de la MRC du Haut‐Richelieu. Son mandat consiste à orchestrer les services de la manière la plus responsable et la plus économique possible, et ce, dans les règles de l’art.

Programme de récupération des plastiques agricoles
Le programme de récupération des plastiques agricoles de Compo‐Haut‐Richelieu fait partie d’un ensemble de projets‐pilotes menés par AgriRÉCUP en vue d’une Responsabilité élargie des producteurs (REP) éventuelle. AgriRÉCUP bénéficie d’une contribution financière du MELCC dans le cadre de ses projets.

– 30 –

Source :
Cindy Rousselle
Responsable des communications cindy.rousselle@compo.qc.ca

1 Le rapport du projet‐pilote 2020 est disponible à compo.qc.ca/plastiques‐agricoles