Nous sommes à votre écoute : les producteurs agricoles canadiens veulent recycler davantage ! 

Voilà pourquoi la conférence annuelle de la Fédération canadienne des municipalités (FCM) est toujours inscrite à mon calendrier. Cet événement nous permet d’échanger étroitement avec les collaborateurs à offrir plusieurs de nos programmes de recyclage. Ces intervenants en constatent les avantages évidents (réduction de l’utilisation des sites d’enfouissement et régions plus propres).

Blogue écrit par Kim Timmer, directrice des relations avec les intervenants chez AgriRÉCUP

Maintenant que les nouvelles traitent du recyclage des plastiques sur les plans national et mondial et que des sujets comme l’économie circulaire retiennent de plus en plus l’attention, j’ai eu des conversations des plus intéressantes à l’événement de cette année.

Des délégués m’ont mentionné : « Je suis heureux de voir que les producteurs agricoles peuvent recycler les contenants de fertilisants et de pesticides, mais pourquoi AgriRÉCUP ne fait-elle pas la collecte des enrubannages pour balles ? » La réponse n’est pas simple. Elle jette la lumière sur la complexité de concevoir un programme de recyclage.

Voici quelques-unes des questions que notre équipe doit prendre en compte lorsqu’on lui demande d’examiner la possibilité de recycler un nouveau produit :

  • Présentement, existe-t-il des marchés de recyclage ?

« Nous n’empilons pas le plastique simplement pour le plaisir de le faire ». Voilà une remarque simple que j’ai déjà entendue et que j’utilise souvent.

Chez AgriRÉCUP, aucun produit ne sera recyclé jusqu’au moment où on lui a trouvé un débouché vers un nouveau produit utile. Par exemple, après la collecte, les plastiques récupérés, par le biais de notre programme de recyclage, sont déchiquetés, traités et puis mis en flocons. Les flocons sont utilisées pour fabriquer de nouveaux produits utiles comme du drain agricole. Cela satisfait notre définition du mot recyclage qui inclut la création d’un produit utile réutilisé à la ferme, ce qui est encore mieux.

Les marchés de recyclage pour des matières de base comme le plastique sont une question délicate. Nous devons générer un volume suffisant de la matière de base pour créer un marché final. En même temps, nous devons progresser de façon structurée et méthodique afin de nous assurer que la technologie existe pour recycler le matériau collecté et qu’il y a une demande de l’industrie pour les transformer en nouveaux produits. C’est ici qu’entrent en jeu les projets pilotes et de nombreuses études de base effectuées en arrière-plan.

  • Y a-t-il un désir de recycler ?

Heureusement, la réponse à cette question est beaucoup plus simple. C’est un « oui » constant. J’ai entendu ce qui précède de multiples délégués à la rencontre de la FCM. De plus, sur une base quotidienne, nous recevons des appels de producteurs préoccupés par cette question. Notre Rapport annuel 2018 met en vedette d’autres supporteurs enthousiastes du changement.

Les producteurs agricoles canadiens et leurs communautés préfèrent le recyclage ou une option de gouvernance en fin de vie pour les éléments comme les barquettes, les pellicules d’enrubannage pour balles et ensilages, de même que les sacs d’aliments pour bétail. L’enfouissement ou l’accumulation à la ferme ne sont pas des options.

Un jour, une productrice m’a confié que même si les contenants font de bons pots pour les plantes, son terrain débordait de géraniums. Voilà pourquoi les programmes de recyclage importent, même pour des éléments qui pourraient peut-être trouver une seconde vie à la ferme.

Dans ses plans, AgriRÉCUP mise sur d’intéressantes initiatives, afin de rendre accessible aux municipalités et aux producteurs agricoles, le recyclage d’autres plastiques et un soutien plus grand à l’économie circulaire. En ce sens, notre équipe tient à profiter de l’élan vécu présentement. Toutefois, nous le faisons prudemment. Nous travaillons avec les producteurs agricoles, les partenaires des sites de collectes, les recycleurs et beaucoup d’autres joueurs pour être aussi certains que possible que le lancement d’un nouveau connaît du succès. Visitez notre nouveau site Web pour obtenir plus d’information, www.cleanfarms.ca, au revoir et à la prochaine conférence de la FCM.

AgriRÉCUP, un leader canadien centré sur la gouvernance en agriculture, est mieux connue pour son programme de recyclage des contenants vides et ses campagnes de collecte de médicaments pour bétail dont on ne veut plus ou périmés. Pour trouver les programmes qu’AgriRÉCUP offre dans chaque province, allez à : https://agrirecup.ca/coup-doeil-sur-materiaux/.