AgriRÉCUP est nommé gagnant au concours « Canada Clean50 » pour ses programmes de gestion des matières résiduelles sur les fermes canadiennes


Pour 2019, AgriRÉCUP a été nommé « Meilleur projet de Clean50 ». Ce prix reconnaît ses programmes uniques, innovateurs et progressifs. Ils mettent en valeur la durabilité environnementale par le biais d’une gestion appropriée des déchets agricoles sur les fermes dans les communautés rurales du Canada.

Delta Management gère Clean50 (www.clean50.com). Plusieurs compagnies-chefs de file, dont le Globe and Mail, parrainent Clean50. Pour décerner les prix du concours, édition 2019, Clean50 a évalué plus de 600 soumissions. Le but consiste à reconnaître les champions du secteur des affaires et celui des organisations sans but lucratif. Au cours des deux dernières années, ces champions ont démontré des approches novatrices et atteint un succès quantifiable tant du point de vue de la gestion environnementale et que de l’amélioration.

Lors d’un sommet tenu le 28 septembre auquel participaient les lauréats et les gagnants des concours précédents, à l’issue d’un vote pour déterminer le gagnant parmi les cinq meilleures inscriptions, AgriRÉCUP a remporté la deuxième place. Le prix obtenu par AgriRÉCUP met en lumière seulement trois de ses multiples programmes. Entre autres, particulièrement compliqué vu sous l’angle de la logistique, soulignons un programme pour collecter la myriade de grands contenants non consignés des fermes de toute la région des Prairies. Grâce au succès de ce système unique et cohérent, le programme couvre maintenant tout le pays. Sans les programmes d’AgriRÉCUP, les déchets agricoles collectés (contenants en plastique de moins de 23 litres pour fertilisants et pesticides, contenants de vrac de plus de 23 L, sacs de grains, de semences, de pesticides, pesticides et médicaments pour santé animale) pourraient être enterrés ou brûlés sur les fermes ou éliminés de façon non sécuritaire dans les sites d’enfouissement.

« Chaque jour, les entreprises agricoles canadiennes génèrent des déchets qui leur sont propres. Notre travail consiste à s’assurer que ces matériaux réintègrent l’économie circulaire pour être recyclés en continu ou éliminés de façon sécuritaire, » de dire Barry Friesen, directeur général d’AgriRÉCUP. Il ajoute: « Nous travaillons avec les producteurs agricoles et leur communauté pour leur donner des occasions leur permettant de choisir le recyclage et différents programmes d’élimination sécuritaire au lieu d’autres options. »

Le prix Clean50 reconnaît l’inspiration, l’innovation et l’impact du travail qu’effectue l’équipe d’AgriRÉCUP. De ce travail découlent de nouvelles solutions pour gérer et pour minimiser les déchets provenant des fermes canadiennes. Dans son document de mise en candidature soumis à Clean50, AgriRÉCUP décrit un autre de ses programmes. Celui-ci permet de récupérer les sacs de pesticides et de semences. La récupération s’effectue des Maritimes à l’Ontario, en passant par le Québec. Les sites de collectes de ce réseau acceptent des milliers de sacs recyclés dans des systèmes où les déchets deviennent source d’énergie. Une autre initiative vise à étendre à toute la province du Manitoba un projet pilote de récupération et de recyclage de la ficelle et de la pellicule de plastique agricole des fermes de la province par le biais d’un réseau de sites de collectes municipaux.

Les impacts de ces trois programmes démontrent le progrès exceptionnel accompli en récupération. Les données de récupération des deux dernières années seulement en témoignent: près de 79 000 contenants de vrac, 924 000 kg de sacs de semences et de pesticides et 75 000 kg de pellicule de plastique agricole et de ficelles.

Barry Friesen souligne: « Il s’agit sans contredit d’un effort d’équipe. L’engagement des producteurs agricoles canadiens, envers des pratiques agricoles durables et responsables d’un point de vue environnemental pour nourrir les familles du monde entier, inspire notre personnel. C’est pour nous un privilège de travailler avec les membres de l’industrie afin d’offrir, dans un cadre coûts/bénéfice efficace, plus de programmes de recyclage et d’élimination sécuritaire des déchets. Le tout aide à garder les fermes canadiennes propres. »

Pour obtenir plus d’information: Barbara McConnell, communications AgriRÉCUP, mcweav@kos.net, 416-452-2373